Champignons et insectes sont susceptibles de causer des dommages à vos groseilliers. Optez dès le début de leur culture pour la prévention de ces maladies. Notamment, pulvérisez un produit d’hiver pour détruire cochenilles et acariens sous leurs formes hivernantes. Et si votre groseillier a déjà subi des attaques de champignons, appliquez chaque année un traitement préventif !

Maladies du groseillier
Au sommaire

Rendez-vous également dans la rubrique Maladies des plantes : les maladies qui touchent le groseillier, leurs traitements curatifs et préventifs

 

Tableau de diagnostic

Partie touchée Symptômes Nuisibles / Maladies
Feuilles les feuilles se décolorent pourpres au coeur blanc argenté Pucerons
les feuilles jaunissent, les nervures restent vertes Carence en fer
les feuilles se déforment les feuilles s'enroulent Pucerons
les jeunes feuilles se gaufrent Pucerons
les feuilles restent petites et chétives   Cochenilles à bouclier
les feuilles sont tachées taches rondes ou allongées, brunes bordées de noires Anthracnose
petites taches jaune brun sur la face supérieure correspondant à des pustules orange sur la face inférieure, les feuilles meurent et tombent prématurément. Rouille
couverts d'un feutrage blanc Oïdium
les feuilles se déssèchent et tombent prématurément Oïdium
Rameaux couverts de petits boucliers arrondis blanc sale Cochenilles à bouclier
dépérissent de l'extrémité vers la base Dépérissement du groseillier
couverts de taches rondes ou allongées, brunes bordées de noires Anthracnose
dessèchement des rameaux, avec de petits coussinets rouges ou oranges Maladie du Corail ou Nectria
couverts d'un feutrage blanc, puis dépérissent Oïdium
Fruits couverts de taches rondes ou allongées, brunes bordées de noires Anthracnose
une croûte épaisse blanchâtre aux contours irréguliers, s'assombrit peu à peu devenant brune. Les fruits s'atrophient, éclatent, se déssèchent et finissent par tomber Gris ou oïdium brun
Bourgeons dessèchement des bourgeons au départ de la végétation, ils ne s'ouvrent pas Phytoptes du groseillier

 

Côté insectes : pucerons, cochenilles

Les pucerons des arbres fruitiers, petits insectes ailés, se remarquent sur le groseillier par l’étrange enroulement des feuilles qui se décolorent. Les plus jeunes feuilles se gaufrent. Inspectez régulièrement vos arbustes et supprimez les insectes à la main dès leur apparition sur la plante, supprimez les feuilles les plus abimées, et attirez sur la plante coccinelles, syrphes et chrysopes, ennemis naturels des pucerons. Si leur nombre accroit, pulvérisez de l’eau savonneuse, un mélange eau et huile d’olive, ou du purin d’ortie. Ne laissez pas les pucerons proliférer sur la plante, car ils attirent par leur miellat un champignon noir : la fumagine.

Les cochenilles à bouclier forment de petits boucliers arrondis blanc sale sur les rameaux. La croissance du pied s’en trouve affaiblie, les feuilles restent petites et chétives. Ayez recours à son prédateur naturel : la Cryptolaemus, coccinelle australienne noire à points blancs extrêmement vorace ou pulvérisez un mélange composé à parts égales de bière, d’alcool à brûler et de vinaigre, un traitement à réserver néanmoins aux feuilles les plus coriaces !

Côté champignons : anthracnose, oïdium gris, rouille, dépérissement

Si l’anthracnose attaque votre groseillier, vous observez sur les feuilles, fruits et tiges des taches rondes ou allongées, brunes bordées de noires. Brûlez toutes les parties atteintes, et pulvérisez une solution de consoude ou une infusion d’ortie à titre préventif comme curatif.

L’oïdium touche les feuilles et les rameaux, les couvrant d’un feutrage blanc. Ces derniers dépérissent, et les feuilles se dessèchent et tombent prématurément.

Le gris ou oïdium brun forme une croûte épaisse blanchâtre aux contours irréguliers sur les fruits. La croûte s’assombrit petit à petit pour devenir brune. Les fruits atteints s’atrophient, éclatent, se dessèchent puis finissent par tomber. Brûlez toutes les parties atteintes. Pulvérisez une solution de purin de consoude et/ou une solution à base d'infusion d'ortie ou de décoction d'ail.
NB : L’oïdium brun est particulièrement virulent sur le groseillier à maquereau.

Si les feuilles du groseillier se couvrent de petites taches jaune brun sur leur face supérieure correspondant à des pustules orange à leur face inférieure, elles sont atteintes par la rouille. Les feuilles meurent et tombent prématurément. Ramassez les feuilles et les fruits tombés au sol pendant l'été et l'hiver, coupez et brûlez les fruits momifiés et les rameaux. Appliquez une solution répulsive à base de décoction de prêle, d'ail, de purin ou encore de purin d'ortie. A titre préventif, badigeonnez le tronc avec du lait de chaux.

Si vous observez le dépérissement des rameaux du groseillier, se propageant de l’extrémité vers la base, c’est que votre arbuste subit l’attaque du Phomopsis ribis. Ce champignon est spécifique du groseillier, pénétrant dans les tissus à la faveur d’une blessure. Lors de la taille, pensez à bien désinfecter le sécateur en passant d’un sujet à un autre. Coupez tous les rameaux atteints.

Astuce : Pour prévenir la rouille et l’oïdium, plantez de l’armoise à proximité des pieds de groseilliers

La maladie du corail ou Nectria entraine le dessèchement de certains rameaux, sur un pied pourtant vigoureux. Sur l'écorce, on observe de petits coussinets rouge ou orange. Coupez et brûlez toutes les parties atteintes. il n'existe pas de traitement écologique ou chimique.

Si vous observez au départ de la végétation, que les bourgeons se dessèchent et ne s'ouvrent pas, c'est que le groseillier subit une attaque de Phytoptes. Brûlez immédiatement tout le bois de taille.

Côté conditions de culture : carence en fer, oiseaux

Si les jeunes feuilles du groseillier se décolorent, qu’elles jaunissent alors que les nervures restent vertes, alors l’arbuste montre des signes d’une carence en fer, et d’un excès de calcaire dans le sol. Rétablissez le pH en apportant une terre acide.Si vous ne voulez pas laisser vos groseilles aux oiseaux, étendez un filet au-dessus des arbustes dès juin-juillet.