Le grenadier est peu sujet aux parasites et maladies. Prévenez toutefois les invasions de pucerons au printemps. Parasites et maladies ne font jamais beaucoup de dégâts au grenadier.

- Les jeunes pousses sont dévorées par des colonies de petites bêtes ailées ou non

Les coupables : Les pucerons, adultes comme jeunes, ont envahi le grenadier et attaquent les jeunes pousses. Ils freinent le bon développement de la végétation du grenadier au sortir de l’hiver.
Le remède : douchez le feuillage en insistant sur le revers des feuilles, là où se réfugient les pucerons.
Pulvérisez du savon noir ou une décoction insecticide comme le purin d’ortie.
Préventivement, installez des colliers de glu autour du tronc. Ils arrêtent les fourmis, les éleveuses de pucerons qui aident à leur expansion. Pensez à la lutte biologique et favorisez la présence des prédateurs naturels des pucerons : coccinelles, adultes et larves, chrysopes…

- Les fruits noircissent et pourrissent de l’intérieur, le fruit est inconsommable

La pourriture a envahi les fruits. La cause : une atmosphère très humide. Le coupable : le champignon Aspergillus castaros fait pourrir le fruit, c’est la maladie cryptogamique la plus courante.
Le remède : il est avant tout préventif et touche les conditions de culture. Assurez que le grenadier a de bonnes conditions de culture : le bon emplacement (en plein soleil), un sol bien drainé.
Adoptez les bonnes pratiques : laissez sécher la terre entre 2 arrosages, fertilisez sans excès, traitez à la bouillie bordelaise préventivement au début du printemps, désherbez au pied de l’arbre, ,e laissez pas de fruits à terre, désinfectez vos outils de coupe.
Supprimez et brûlez systématiquement les parties atteintes.

- Les fruits pourrissent et chutent prématurément

La coupable : la mouche méditerranéenne. Elle pond ses œufs en été au début de la formation du fruit. Elle sévit dans le bassin méditerranéen, uniquement par temps très chaud.
Le remède : posez des filets anti-insectes au début de l’été.

- Les fruits sont dévorés à même l’arbre, certains sont tombés à terre

Les coupables : les oiseaux qui viennent se régaler des grenades.
Le remède : un CD accroché dans les branches, un filet anti-oiseau étendu sur la ramure du grenadier. Récoltez les fruits avant qu’ils n’éclatent, quand leur peau commence juste à se fendre.

Le grenadier peut aussi craindre le chancre, la cératite…