L'hortensia est sensible aux maladies et aux invasions d'insectes nuisibles. Traitez-le de manière naturelle et respectueuse de l'environnement contre la pourriture grise, l’oïdium, la maladie des taches foliaires, les araignées rouges, les cochenilles...

Maladies des hortensias

Les maladies cryptogamiques

Les hortensias sont sensibles à la pourriture grise ou botrytis qui touche toutes les parties aériennes de la plante. Pour lutter contre, coupez les organes atteints et pulvérisez du souffre s'il y a contagion. Epandez de la bouillie bordelaise si le problème ne se règle pas.

L'oïdium de l'hortensia contamine les feuilles : d'abord des dépôts blancs poudreux à leur surface, elles se déforment, elles se nécrosent par endroit, tout en restant sur l'arbuste. Supprimez les feuilles contaminées Evitez de mouiller fleurs et feuilles au moment de l'arrosage, visez le pied et épandez un paillis acide. En cas de forte attaque, pulvérisez un fongicide anti-oïdium.

Les taches foliaires de l'hortensia est une maladie qui tache les feuilles de gris, brun ou brun-pourpre. Les feuilles se nécrosent par endroit, les taches foliaires présentent un halo translucide jaune signe d'une infection bactérienne. Cette maladie ne met en péril la santé de la plante, supprimez les feuilles touchées pour plus d'esthétisme et juguler la propagation de la maladie. si la maladie apparait souvent, vérifiez que les conditions de culture de l'hortensia sont bien respectées (voir Planter un hortensia).

L'hortensia peut aussi souffrir de la propagation des armillaires.

Les insectes ravageurs

Les hortensias peuvent être infestés d'araignées rouges, les feuilles sont alors plombées avec un léger feutrage. Pour lutter efficacement contre ce mal, utilisez des produits anti-acariens efficaces.

La cochenille pulvinaire de l'hortensia. En mai-juin, à la ponte : des enveloppes blanches et cireuses (les ovisacs, de forme ovale et de 5-6mm de long) contenant les œufs sont fixées bien en vue sur les tiges et feuilles. Des œufs sortent, en juillet des larves plates, ovales, jaune pâle. Elles vivent sur le revers des feuilles, près d'une nervure durant l'été. Quant arrive l'automne, elles migrent sur l'écorce des branches et hivernent à l'état de larves âgées. Les adultes sont des cochenilles adultes jaune brunâtre. Si l'attaque est très importante, la vigueur de la plante est compromise, l'hortensia peut en périr, et contaminer ses voisins. Agissez dès les premiers signes : supprimez les feuilles et tiges hébergeant les ovisacs ou les larves. pulvérisez un insecticide.

L'hortensia peut aussi subir une attaque de capsides ou punaises, d'otiorhynques, de pucerons, de tétranyques tisserands.

Les conditions de culture

L'hortensia est très sensible aux carences en magnésium, et aux dégâts liés au gel.

Les vidéos des experts
Planter l'hortensia