Fiche conseil

Vos fruitiers sont la cible d’indésirables ? Vos récoltes sont menacées par des nuisibles ?
Que ce soit des chenilles qui dévorent les bourgeons, des champignons qui tachent les feuilles ou de petits insectes qui pourrissent les fruits, il existe toujours une solution écologique (et économique !) aux problèmes.

Quelques règles d'or

Au verger, certaines maladies sont spécifiques d'un fruit, d'autres, les plus communes, s'attaquent à tous les fruitiers quel qu'il soit !
Pour limiter au maximum les risques de maladies des fruitiers, respectez leurs conditions de culture. A savoir :
Le pommier réclame une terre fanche sans excès de calcaire. Plantez sur une butte en terrain humide. Evitez les sols secs et les murs exposé au Sud.
Le poirier préfére une terre poreuse, fertile, argilo-limoneuse, frais en profondeur l'été. Il a besoin d'une période au froid en hiver, il résiste jusqu'à -26°C.
Le pêcher aime les sols profond, drainant, au pH neutre. En plein soleil, au chaud et au sec, il offre une belle fructification. Un printemps humide le fragilise.
Le châtaignier est planté en automne ou à la fin de l'hiver, dans un terrain acide, siliceux et bien drainé, à l'abri des vents froids.

Astuces : Ensacher les fruits affine leur épiderme et les protège des nuisibles.
Un collier de glu autour du tronc de vos arbres fruitiers stoppe la progression des insectes rampants et vous permet d'estimer leur population. Et protégez vos récoltes de la voracité des oiseaux en étendant un filet au-dessus de vos arbres.

Tableau de diagnostic

Symptômes Nuisibles / Maladies
Feuilles présentant des insectes vert clair Pucerons
jaunes ou rouges, avec des toiles Tétranyque tisserand
Feuilles présentant des taches de petites croutes rondes et marrons Cochenilles
blanches et farineuses Cochenilles farineuses
jaunâtres à blanchâtres Cicadelles
boursouflures jaunes puis rouges Cloque du pêcher
pustules de couleur rouille Rouille
Feuilles desséchées jaunies Tétranyque tisserand
avec des taches jaunes Botrytis
Feuilles dévorées par des chenilles blanchâtres, et des nids soyeux en bout de branches Hyponomeute
rouges ou vertes à tête sombre, la feuille est tordue en un cocon soyeux Tordeuse
vertes ou grises, assez opulentes (5 cm) Noctuelle
aux poils urticants et cocons sur les branches Bombyx
Feuilles déformées avec de la poudre blanche Oïdium
tordues en un cocon soyeux Tordeuse
recroquevillées, couvertes de taches vert olive à l’aspect velouté, jaunissent puis tombent Tavelure
Fruits déformés et marqués de crevasses ou présentant des taches concentriques brunes et liégeuses Tavelure
à l' épiderme perforé, sciure brunâtre au niveau de cette entrée sur une galerie qui abrite une larve rose à tête brune Carpocapse
minés de galeries Mineuse
Coques des noisettes, glands ou châtaignes perçées d'un trou bien dessiné Balanin des noisettes
Bourgeons, boutons et fleurs décolorés devenant gris brun puis pourrissant Botrytis
avortent avant même de s’épanouir, brunissant avant de sécher Anthonome du poirier et du pommier
Au niveau d’une plaie ou d’un bourgeon, la branche se renfle. Au-dessus de ce renflement, l’écorce se déprime et pâlit Chancre
Comme du crachat, des bulles à la fourche des tiges Cicadelle
J'aime !