Fiche conseil

Dans la lutte biologique, les nématodes représentent une solution efficace sur les grandes populations de nuisibles. Ils parasitent le nuisible, se multiplient à l'intérieur de lui et entrainent sa mort. Ils sont alors libérés, et partent en chasse d'un nouvel hôte à infester. De plus, les nématodes régulent d'eux-même leur population en fonction des hôtes à parasiter. Si les nuisibles sont moins nombreux, les nématodes seront eux-aussi moins nombreux.

Que sont les nématodes ?

La lutte biologique utilise les prédateurs naturels des nuisibles (larves, vers, gastéropodes...) pour limiter leur prolifération et les dégâts qu'ils causent au potager, au verger ou au jardin. Le prédateur le plus connu est la coccinelle contre les pucerons.

Certains nématodes sont aussi employés dans la lutte biologique, il s'agit de vers invisibles à l’œil nu car microscopiques.
Pour se multiplier, ils parasitent leur hôte. Ce dernier diffère selon le type de nématodes, ainsi le nématode Phasmarhabditis hermaphrodita (Ph) parasite les gastéropodes, alors que le nématode Steinernema feltiae (Sf) parasite les larves de taupins.
Une fois dans leur hôte, les nématodes s'y multiplient jusqu'à entrainer sa mort, qui libère les vers. Ces derniers vont se disperser à la recherche d'un nouvel hôte. C'est cette multiplication des vers qui rend la méthode particulièrement efficace quand l'hôte, c'est-à-dire le nuisible, est présent en grand nombre. Si les nématodes ne trouvent pas de nouvel hôte, leur population se régule d'elle-même.

Le mode d'action des nématodes

Ne pas confondre avec les nématodes nuisibles

Toutefois, tous les nématodes ne sont pas utiles dans la lutte biologique. Certaines espèces de nématodes détruisent les récoltes du potager, présents dans le sol, ils s'attaquent aux légumes-racine et tubercules comme les carottes, les navets ou les pommes de terre... En effet, ces derniers sont dits "phytopathogènes", c'est-à-dire qui causent des maladies aux végétaux, alors que les nématodes employés dans la lutte biologique sont appelés "entomopathogènes", c'est-à-dire qu'ils s'attaquent aux insectes.
Les nématodes de la lutte biologique ne causeront aucun tort aux plantes et légumes de votre jardin.

Que faire contre les nématodes phytopathogènes ? Associez à la culture de vos légumes, celle d'une plante compagne qui éloigne les nématodes : l'oeillet d'Inde, Tagetes patula Semez entre les rangs de légumes-racines et de pommes de terre la prairie fleurie pour limiter les nématodes néfastes, pour prévenir la menace des nématodes du sol.

Comment utiliser les nématodes ?

Afin d'être facilement dispersés dans votre jardin, les nématodes, vers microscopiques, sont conditionnés dans un excipient, une fine poudre d'argile, pour faciliter leur manipulation. Répandez-la au pied des plantes attaquées, par arrosage, en ayant diluer la poudre dans de l'eau de pluie.

Quelques précautions à prendre :
- dispersez les nématodes sur un substrat déjà humide.
- arrosez le sol et non les plantes où les nématodes pourraient rester accrocher.
- opérez tôt le matin ou en soirée, quand le soleil est absent ou le temps couvert. Les nématodes sont très sensibles aux UV.
- utilisez selon votre préférence un arrosoir ou un pulvérisateur, dans les deux cas, le matériel devra être soigneusement nettoyé avant et après dispersion.
- aucun traitement chimique ne devra être fait au moins 1 semaine avant et le mois suivant la dispersion. N'employez aucun nématicides, ni fongicides, toxiques pour les nématodes.
- si vous n'utilisez pas les nématodes rapidement après les avoir reçus, vous pouvez les conserver quelque temps (se réfèrer à la date limite d'utilisation indiquée sur l'emballage) dans leur boite d'origine au réfrigérateur (entre 4 et 12°C).

Le mode opératoire :
- Versez le contenu du sachet dans la moitié de la quantité d'eau indiquée sur l'emballage du produit. Prenez le temps (3min) pour bien mélanger la poudre à l'eau. Et complétez avec la moitié d'eau restante.
- A l'arrosoir, employez une pomme pour la dispersion.
- Dans le cas où vous utilisez un pulvérisateur, employez une buse au diamètre supérieur à 0.5mm, et pulvérisez à une pression inférieure à 5 bars.
- Remuez régulièrement l'arrosoir ou le pulvérisateur pour garder les nématodes en suspension dans l'eau et éviter qu'ils ne se déposent au fond du contenant.
- gardez le sol humide dans le mois qui suit.

A savoir :
- les nématodes ne sont actifs qu'à partir d'une température donnée du sol (en général à 12°C).
- le traitement est aussi possible en intérieur, sous serre et véranda.

Les nématodes sont efficaces contre les limaces !

Contre quels nuisibles les nématodes sont efficaces ?

Les nématodes entomopathogènes agissent au sol, or de nombreux ravageurs évoluent dans ou sur le sol durant tout leur cycle ou une partie.
Retrouvez les différents nématodes et quels nuisibles ils attaquent dans notre guide d'achat Choisir les nématodes contre les nuisibles.
Voici la liste des nuisibles contre lesquels les nématodes peuvent lutter naturellement :

Au potager : larves d'otiorhynque, limaces, chenilles de noctuelle, courtillière, doryphore, larves de taupin, chenilles du potager, fourmis

Au verger : chenilles du verger, les larves de carpocapse

Au jardin d'ornement (rosiers, hortensias, géraniums...) : limaces, mouche des terreaux, fourmis

Pour le palmier : charançon rouge du palmier et papillon ravageur du palmier

Pour le platane : tigre du platane

Pour la pelouse : larves d'hanneton, larves de tipule, fourmis

N.B. : Dans la lutte contre les limaces, les nématodes ne font pas de tord aux hérissons.