Le liquidambar fait partie des arbres qui ne passe pas inaperçu en automne. Son feuillage or, pourpre ou cuivre porté par un tronc long et bien droit lui donne un aspect majestueux et très ornemental.

Liquidambar styraciflua

Pour tous les jardins

Planté en ligne, le liquidambar ou copalme d’Amérique forme un beau brise-vent. Isolé, il dispense une ombre fraiche en été. De 12 à 20 m de haut à maturité, il garnit l’arrière-plan des massifs. Rustique, il se plaira dans toutes les régions de France. De croissance très lente au début, le liquidambar aura besoin qu’on lui prévoie toutefois une large place car il peut s’étaler facilement sur une dizaine de mètre. Associé à un Gingko biloba, il mêlera en automne la couleur rouge orangé de ses feuilles à celle jaune vive de cet arbre.

De belles couleurs

Son port conique ou étalé, buissonnant même chez certaines espèces, le fait remarquer de loin, et son feuillage d’automne enchante à chaque fois. De vert sombre – bronze quelque fois à l’état juvénile – ses feuilles se colorent en rouge, orange, jaune et pourpre lors de la saison automnale. Chez certaines variétés du Liquidambar styraciflua, ces couleurs sont plus spectaculaires : rose, zébré de jaune ou encore pourpre violacé mêlé de noir.
La forme des feuilles du copalme rappelle celle des feuilles de l’érable. Une écorce blanc grisâtre ajoute à la beauté de cet arbre américain. Ses petites fleurs vert-jaune laissent place en automne à des capsules hérissées.

Pas d’entretien

Le liquidambar trouvera sa place dans un sol profond, riche et bien drainé, qu’il soit frais ou humide, et même à côté d’un bassin. Il se développera moins bien dans un sol pauvre ou calcaire. Il est capable de supporter des températures négatives jusqu’à -15°C, on paillera tout de même le pied des jeunes sujets pour les protéger des gelées.
Installez le liquidambar au soleil ou à mi-ombre, en automne de préférence. A la plantation, veillez à ne pas briser la motte autour des racines.
Les premières années, le liquidambar demandera de bons arrosages. Une fois cette période passée, il ne demande plus de soin particulier. N’hésitez pas, si vous le souhaitez, à supprimer les branches abîmées ou mortes, et les pousses inutiles.

Un peu de botanique

De la famille des Hamamelidaceae (celle des Hamamélis), le genre Liquidambar compte quatre espèces, originaires de Turquie, d’Extrême-Orient, d’Amérique du Nord et du Mexique. Le liquidambar a été découvert en Floride par les Espagnols en 1528. C’est à eux que l’on doit son nom qui signifie « ambre liquide » ou copalme et qui fait référence à la sève balsamique de cet arbre. Un liquide qui est notamment employé pour parfumer les savons. Le liquidambar est introduit en Europe en 1681. Le bois du liquidambar est utilisé depuis très longtemps, celui du Liquidambar styraciflua en particulier, qui est appelé noyer satiné par les ébénistes.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 15-20 m
Largeur à maturité : 5-7 m
Origine : Floride, Etas-unis
Zones climatiques France : océanique, moyen, continental, montagnard
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal, terre de bruyère, riche en humus
PH du sol : neutre, acide
Humidité du sol : normal, humide
Exposition : soleil
Utilisation en jardin : berge, haie, isolé, alignement
Couleur feuille : vert
Feuillage : caduc
Mois de floraison : avril
Période de plantation : automne
Niveau de soin : facile
Arrosage : humide
Utilisation : jardin
Saison d'intérêt : printemps, été, automne
Couleur d'écorce ou chaumes : gris