Avoir un chat, ou tout autre animal, implique une responsabilité vis à vis de cet animal. Les vaccins font partie de ces responsabilités, autant pour éviter de le rendre malade que pour ne pas qu’il contamine d’autres chats. Quelques maladies font l’objet de vaccination, toutes dangereuses, mais il suffira de visites régulières chez le vétérinaire pour en protéger votre chat.

Quels vaccins le chat doit-il subir ?

- Typhus (ou panleucopénie féline) : très contagieux et la plupart du temps mortel, maladie virale qui entraîne une gastro-entérite sévère.

- Coryza et chlamydiose : groupe de maladies virales ou bactériennes. Le coryza, très contagieux, provoque des problèmes au niveau des voies respiratoires (qui peuvent n’être décelés que des années après) et peut être mortel ou seulement passager. Le vaccin n’empĉhe pas totalement un chat d’attraper coryza mais en atténue les symptômes et la gravité.

- Leucose féline : rétrovirus qui conduit à une immunodéficience, ou à une anémie et/ou à des tumeurs, il peut être mortel.

- Le vaccin de la rage est obligatoire pour voyager avec son chat (même en France dans certains hébergements) et dans certains départements infestés. Mortel et transmissible à l’homme.

Les vaccins sont-ils utiles ?

Destinés à prémunir votre chat des maladies les plus couramment répandues, les vaccins sont le meilleur moyen de lutter contre elles et ont fait nettement baisser le nombre de décès de chats dus à ces maladies virales ou bactériennes. Les chats qui ne sortent jamais (c’est à dire 0 fois, pas de temps en temps) peuvent être dispensés du vaccin contre la leucose féline, mais les autres maladies peuvent être transportées passivement.

Les rappels de vaccination

La première vaccination (ou primovaccination) se fait en 2 fois, à quelques semaines d’intervalles. Le chaton peut être vacciné à partir de ses 8 à 9 semaines. Cette vaccination permet la délivrance de son carnet de santé, ou bien du passeport européen si vous le faites aussi vacciner contre la rage.
Les rappels se font ensuite tous les ans, généralement en une seule injection.