Dossier

Qu'il s'agisse d'apporter un peu d'animation dans son environnement avec des animaux familiers ou de récolter ses propres œufs, la tentation est grande d'adopter quelques poules dans son petit domaine. Voyons si, raisonnablement, ce désir est compatible avec la tenue d'un jardin…

Le pour et le contre

Accueillir dans son jardin des animaux est toujours affaire de concessions. Dans le cas de poules, il en va de même. Voyons quelles sont les exigences de ces volailles attachantes qui donneront à chaque jardin, un air de campagne enjouée.
Si les poules sont à l'aise à l'extérieur durant la journée, grattant et picorant de ci, de là, il leur faut disposer d'un poulailler pour s'y percher et s'y reposer, s'y réfugier durant la nuit ou les périodes froides et/ou humides. Cet endroit, placé à l'abri du vent, sera constamment maintenu dans un bon état de propreté afin d'éviter l'apparition de maladies. Cette installation évite aussi les prédations nocturnes d'un renard capable d'affoler et de décimer une basse-cour en l'espace de quelques heures. Un peu de paille dans un coin ou une caisse leur servira de pondoir attitré. De même, il sera bien plus facile d'y repérer et récolter les œufs tout frais pondus, goûteux à souhait.
Il convient de nourrir les poules chaque jour, d'une rasade de céréales (éventuellement enrichie de maïs pilé afin d'obtenir des œufs au jaune bien vif) et de calcaire broyé afin de renforcer la dureté des coquilles. Mettez aussi à leur disposition un abreuvoir d'eau maintenue claire. Bien sûr évitez les espaces exigus pour qu'elles se dégourdissent bien les pattes, un "parcours herbeux" et clôturez cet espace afin d'éviter qu'elles ne s'égaient dans la nature. Un portillon à fermeture automatique par un simple ressort s'avère alors indispensable. Envisagez, contre les renards et les envols intempestifs, une solide clôture haute d'au moins 1,80 m.

Si les poules s'avèrent efficaces pour picorer les mollusques, escargots et limaces indésirables, elles ont la manie de gratter à tout va en quête également de graines, d'insectes ou de vers de terre. Si vous avez opté pour une couverture des massifs avec du paillis ou mulch, ce dernier sera vite éparpillé alentour. Mais le plus gênant, c'est que les volatiles picorent et abîment également les plantes des plates-bandes. Elles ne sont donc pas toujours compatibles avec un jardin d'ornement tiré au cordeau. Mieux vaut leur accorder des quartiers réservés dans la partie verger du domaine où elles n'occasionneront pas de tels dégâts.

Adoptez un coq si vos voisins n'en seront pas gênés

Faites le bon choix

Veillez à ne pas accueillir trop de volatiles: par exemple, trois poules produisent suffisamment d'œufs pour la consommation d'un couple. Pensez aussi que la production d'œufs est très minime d'octobre à janvier à moins de prodiguer un éclairage artificiel à vos volailles.
La présence d'un coq est souvent incompatible, au niveau sonore s'entend, avec des voisins revêches. Certes si vous le placez la nuit dans un poulailler au plafond bas, il ne pourra pas s'égosiller dès potron-minet, mais alors à quoi bon ? N'est-ce pas se priver d'un petit bonheur au quotidien. Toutefois, si votre quête concerne uniquement la production des œufs, la présence d'un coq s'avère inutile.

Les poules d'ornement vous donnent aussi des oeufs

Les races de poules sont nombreuses et vous en trouverez pour la production et d'autres dites d'ornement, fort décoratives par leurs couleurs et leur joli plumage, Ces dernières produisent également des œufs quoique généralement plus petits, mais tout aussi délicieux.
Des races naines comme des grandes sont disponibles, qu'elles soient pondeuses (animaux légers adaptés au vol) ou destinées à la chair et donc plus lourdes. Les races dites "mixtes" conjuguent ces deux attraits. Mieux vaut se renseigner auprès d'un producteur spécialiste afin d'acquérir la race la mieux adaptée à vos souhaits.
Parmi les plus décoratives, petites et attrayantes, notez les différentes nègre-soie, les Wyandottes, les amusantes Padoues ou encore les Sabelpoots.

J'aime !