Dossier

Septembre est une période privilégiée pour installer avec succès bon nombre de plantes au jardin. Vous profiterez ainsi de la terre encore chaude et des pluies automnales pour leur assurer une reprise rapide.

Les professionnels vous le diront, la fin de l'été et le début de l'automne offrent les meilleures chances de reprise à bon nombre de plantes proposées en motte ou en container. Ainsi, cette période est particulièrement idéale pour les arbres et arbustes à feuillage persistant comme les conifères, le Magnolia grandiflora ou encore les autres plantes de terre de bruyère qui fleuriront alors, sans coup férir, dès l'an prochain.

Prenez soin toutefois de bien tremper les mottes avant toute transplantation jusqu'à ce qu'aucune bulle d'air ne remonte à la surface de l'eau. Profitez également de cette période pour déplacer (toujours avec une bonne motte) les arbustes et les vivaces plantureux mal placés au jardin.
Concernant les essences proposées à racines nues (arbres fruitiers et petits fruits, rosiers…), mieux vaut toutefois attendre la chute naturelle des feuilles (à partir de mi-octobre) pour les transplanter sans risque. Elles auront ainsi terminé leur cycle annuel pour entrer en léthargie et ne subiront, de fait, aucun stress post-arrachage.

Plantez, divisez, transplantez !

Les plantes vivaces et surtout celles à floraison printanière et estivale seront pimpantes dès l'année prochaine grâce à une plantation hâtive cet automne. Cependant, privilégiez la fin de l'hiver et le début du printemps pour installer les graminées, les fougères et les vivaces semi-rustiques (kniphofia, agapanthes, crocosmias…) bref toutes les plantes qui n'apprécient guère l'humidité hivernale.

Divisez les touffes défleuries et trop opulentes (pivoines, hémérocalles, iris de Sibérie…) et que vous souhaitez régénérer. Celles-ci refleuriront bien davantage si vous prenez soin de sélectionner les éclats du pourtour de l'ancienne souche, bien plus vigoureux.

Planter des bulbes de printemps dès septembre

L'automne évoque également la plantation des bulbes à floraison printanière. A ce sujet, ne tardez pas à planter les bulbes qui sèchent rapidement comme c'est le cas des cyclamens, des lis ou encore des fritillaires ou des érythronium. Il en va bien sûr de même pour les bulbeuses à floraison automnale (Crocus sativus ou safran, colchiques, cyclamen de Naples, sternbergia…) à installer impérativement avant fin septembre.
Pensez également aux grimpantes, qu'elles soient à feuillage persistant ou caduc, et que vous installerez qui le long d'un mur, qui sur une grille, une pergola, un claustra.

Changez le décor !

Lorsque les floraisons dans vos massifs, vos potées, jardinières et suspensions commencent à décliner, songez à remplacer votre décor saisonnier. Vous adopterez alors les bruyères, les chrysanthèmes et asters nains, les choux d'ornement et les pensées précoces pour renouveler le spectacle autour de sujets plus pérennes : vivaces à feuillage décoratif, arbustes nains, petits conifères, lierre panaché et retombant.

J'aime !