L'automne est la saison bénie de l'amateur de graminées. La plupart d'entre elles sont à l'apogée de leur gloire, car elles sont encore "en fleurs" et leur feuillage déjà paré de superbes couleurs, au diapason de la saison. L'heure est venue de les découvrir dans leurs plus beaux atours.

Des graminées, il y en a de toutes sortes, des naines en tapis denses comme les fétuques émeraude et des géantes comme les cannes de Provence ou encore les Miscanthus capables de constituer une haie brise-vent en l'espace d'une année.
Certaines se plaisent dans le sec comme les nombreux Stipa, d'autres les pieds dans l'eau à l'image du Spartina.
Toutes ont un commun un graphisme séduisant qui s'impose dans les jardins contemporains et des floraisons captivantes. Laissez-vous séduire par ces beautés de culture facile.

Des graminées pour le feuillage

La plupart des graminées d'ornement poussent en touffes compactes, d'autres peuvent devenir plus ou moins envahissantes. Les plus intéressantes ne s'étalent guère et montrent un feuillage non seulement graphique, mais aussi panaché. Cela suffit pour assurer un décor durant de nombreux mois, bien plus longtemps de toute façon que les plantes cultivées pour leurs floraisons.

Les graminées ou herbes ornementales

Parmi celles-ci, vous apprécierez des herbes à feuillage bleu comme l'Agropyron ou Elymus magellanicus, persistant, haut de 45 cm., les fétuques bleues en coussins compacts comme Festuca 'Azurit' ou encore les nouveaux Panicum dont un des meilleurs 'Dallas Blue' propulse son feuillage acier à plus d'1,50 m.

Le rouge est l'apanage de l'Imperata 'Red Baron' ou herbe sanglante du Japon. Poussant en touffes basses (25 cm), ses pointes se colorent en été de rouge vif. Les panicums comme 'Rehbraun', attendent plutôt l'automne pour rougir tout comme d'ailleurs certains miscanthus ou eulalies telles qu'Afrika' ou 'Ghana'.

Concernant les panachures blanches, elles se rencontrent chez plusieurs espèces, notamment les Miscanthus avec le gracieux 'Morning Light', 1,70 m. sous la toise, que l'on croirait gris de loin, ou le Phalaris arundinacea 'Picta' très rustique et un peu envahissant ou encore le Calamagrostis 'Overdam' 1,50, en touffe étroite.

Le jaune est représenté par le Milium effusum 'Aureum', un vrai ravissement au printemps en sous-bois ou encore l'Hakonechloa macra 'Aureola' au charme japonais, composant des touffes lâches étalées.

L'imperata est unique avec ses longues feuilles rouges

Des graminées pour leurs inflorescences

Si vous recherchez plutôt des inflorescences décoratives, portez votre choix sur les nombreux Stipa dont le plus grand, Stipa gigantea dépasse les deux mètres et prodigue une véritable fontaine d'épillets dorés durant plusieurs mois. Les pennisetums exposent de nombreux épis en forme d'écouvillons que magnifie la rosée. Poussant en gerbes, ils apportent un dynamisme certain aux massifs d'automne. Les miscanthus proposent leurs panaches élégants, rouges, argentés ou beiges qui flottent au-dessus des hautes touffes alors que les molinies choisissent l'aspect de gerbe pour projeter leurs chaumes jaunes et épis serrés au-dessus de la mêlée.

Bien les cultiver

Ce sont en fait des plantes sans problème que ces graminées, pour peu que vous respectiez leurs exigences sommes toutes basiques. Veillez toutefois à les planter de préférence en fin d'été, lorsque la terre est encore chaude ou, encore mieux, au printemps, alors qu'elles repoussent à peine.

Pennisetum alopecuroides 'Weserbergland'

La plupart n'apprécient guère le froid humide, du moins durant leurs premiers mois au jardin. Peignez simplement les variétés à feuilles persistantes deux fois l'an, mais retaillez carrément à la base les formes à feuilles caduques en fin d'hiver.
N'enrichissez pas trop le sol, car elles se contentent de peu pour prospérer. Elles seraient bien capables de s'affaler en cas de terre trop riche. Enfin, offrez-leur un bon espace vital pour qu'elles expriment rapidement toute leur beauté. Nombre d'entre elles n'aiment pas, en fait, la promiscuité.
Installez-les dans un décor minéral, une rocaille, un jardin de gravier… rappelant leur milieu d'origine. Vous en profiterez ainsi de nombreuses années sans autres soins.

Philippe Ferret