Le paillage, ou mulching, est un bienfait dans les jardins, offrant de multiples avantages. Il peut être réalisé avec de nombreux éléments, autant végétaux que minéraux, et le travail au jardin en fournit déjà une bonne part. Mais tous les matériaux utilisés pour le paillis ne se valent pas, alors que d’autres brillent par leur efficacité, ce qui est le cas de la fougère.

Les fougères : le meilleur paillis anti-froid

Les frondes de fougères sèches représentent une bonne protection à installer avant l'hiver au pied des plantes de massif et sur le sol nu du potager. Elles y forment un paillis épais, aéré, léger et perméable, ce qui réduit les risques de pourriture. Elles mettent suffisamment de temps à se décomposer, conservant ainsi leur protection jusqu’à la fin de l’hiver.

En tant que paillis, elles limitent la formation des mauvaises herbes, évitent à la terre de se refroidir trop vite, gardent la terre meuble et malléable pour le printemps et leur décomposition nourrit le sol, en azote, en potasse et en phosphore plus particulièrement, idéal pour enrichir le sol avant les plantations de printemps. N'hésitez donc pas à les composter !

Très faciles à trouver dans les bois à l’automne, principalement les fougères aigles et les fougères royales qui sont très répandues, vous pourrez les tailler grossièrement pour un étalage plus facile. Réalisez un tapis d’une quinzaine de centimètres d’épaisseur. Une fois décomposé, celui-ci sera enfoui dans le sol.