Des arbustes attrayants, avec une belle floraison et peu d’entretien, si si, ça existe bien sûr ! Et il y en a pour tous les goûts et les envies : à floraison hivernale ou estivale, terre ordinaire ou de bruyère, pour haies, massifs ou terrasse, parfumés ou non, pour l’ombre ou le soleil, faites votre choix !

1- Le céanothe

Arbuste très polyvalent, le céanothe peut se révéler un parfait couvre-sol pour les espèces rampantes, ou bien habiller un massif ou un mur inesthétique de sa spectaculaire floraison bleu vif à bleu mauve, floraison qui peut être printanière ou estivale selon les espèces : la variété ‘Yankee Point’, à port plutôt étalé et rampant, fleurit en été, ‘Italian skies’, lui, affichera ses abondantes inflorescences au milieu du printemps.

Les feuilles, petites et denses, gardent un bel intérêt décoratif en hiver (il existe aussi des espèces à feuillage caduc), affichant des teintes de vert allant de l’olive au bleu vert. De croissance relativement rapide, les céanothes sont résistants aux maladies ainsi qu’à la pollution, n’ont pas besoin de taille hormis pour supprimer les bouquets fanés.

2- L’oranger du Mexique


Une floraison blanche généreuse
, divinement parfumée au printemps et un feuillage persistant verni et aromatique d’un vert profond, l’oranger du Mexique mérite son succès. Certains offrent un feuillage plus doré, comme les variétés 'Aztec gold' ou 'Goldfingers'. Son port arrondi en fait un sujet parfait aussi bien en haies qu’en isolé, et il sera parfait en bac sur une terrasse. Rustique, il supporte toutes les expositions, à l’ombre dans le Sud, plutôt au soleil dans le Nord. Insensible aux maladies et parasites, ne demandant que peu d’entretien, une petite taille de rajeunissement de temps en temps suffira à son bonheur.

Pieris 'Valley Valentine'

3- Le pieris ou andromède du Japon

Arbuste de terre de bruyère, le pieris est très ornemental, de par son feuillage persistant aux couleurs changeantes, qui flamboie en automne, ou par sa floraison dont les boutons apparaissent dès l’automne, pour s’épanouir en d’originaux grelots roses, rouges ou blancs en fonction des variétés. Il se plaira dans des massifs en compagnie d’autres plantes de terre de bruyère, en sous-bois, ou en bac, notamment pour la variété naine ‘Sarabande’ et colore agréablement des haies libres.

Rustiques, les pieris sont également résistants à la sécheresse et n’ont besoin d’aucun entretien.

4- Le mahonia

La floraison hivernale du mahonia le rend très intéressant, habillant de jaune d’or le feuillage particulier de cet arbuste : semblables à des feuilles de houx, rigides et vernissées, les feuilles du mahonia s’organisent régulièrement le long des tiges souples de l’arbuste. La floraison, généralement très parfumée, forme de longs épis érigés et est suivie par des petites baies rondes et bleues violacées. La variété ‘Soft caress’ a la particularité d’avoir un feuillage doux et dépourvu d’épines.
Son port, érigé ou arrondi et retombant selon les variétés, est original et trouvera une place de choix aussi bien en massif qu’en bac ou dans une haie défensive. Très facile d’entretien, résistant à la sécheresse et au froid, il se plaît aussi bien au soleil qu’à l’ombre partielle.

Abélia 'Kaléidoscope'

5- L'abélia

Arbuste à port buissonnant, l’abélia a souvent une taille modeste qui le rend facile à installer dans tout type de jardin, la variété x grandiflora, elle, est un peu plus encombrante mais reste de dimension tout à fait raisonnable pour un petit jardin. Son feuillage persistant à semi-persistant (attention, certaines espèces ont un feuillage caduc) est formé de petites feuilles luisantes, vert franc à panaché pour quelques variétés telles que l’abélia ‘Kaléidoscope’. Sa floraison, blanche, rose pâle ou rose, très parfumée, est très généreuse et longue, se renouvelant sans cesse de juin jusqu’aux premières gelées.
L’abélia est très résistant aux maladies, il ne demande qu’une taille et des arrosages par temps sec pour vous donner toute satisfaction !

6- Le laurier des montagnes


Très joli arbuste buissonnant au tronc tortueux
, le feuillage verni et persistant du laurier des montagnes se couvre en début d’été d’une multitude de petites fleurs en grappes allant du rose au blanc, dont les étamines pourpres et les boutons en étoiles font l’originalité. Les fleurs de la variété ‘Minuet’ ont un contour pourpre qui les met encore plus en valeur, ‘Peppermint’, lui, affiche une floraison blanche rayée de bordeaux. Plante de terre de bruyère, il n’apprécie pas les situations brûlantes mais est sinon assez tolérant. Très rustique et résistant, le laurier des montagnes ne nécessite pas de taille, une bonne fraîcheur au pied est sa seule exigence.

7- Le ciste

Arbuste méditerranéen par excellence, le ciste est idéal pour réaliser de beaux massifs ensoleillées ou des bordures hautes en couleur avec leur floraison abondante. C’est entre avril et juillet que le ciste fleurit, affichant des teintes souvent assez contrastées, fleurs blanches ou roses dont le cœur jaune est parfois souligné d’une étoile pourpre, comme chez la variété aguilari ‘Maculatus’. La silhouette du ciste peut être étalée ou érigée selon les espèces, recouverte d’un feuillage d’un vert doux argenté persistant. Insensible aux maladies, il demande peu d’entretien, se contentant d’une petite coupe après la floraison.