Dossier

L'été passé, nombre de plantes, qu'elles soient annuelles, bisannuelles ou vivaces, produisent une grande quantité de graines dont la grande majorité risque bien d'être perdue. Par temps sec et sans vent, il est pourtant aisé d'en récolter de belles quantités, du moins sur les plantes les plus arrangeantes.

Toutefois, sachez que si vous prélevez puis semez des semences d'une variété hybride F1, il est démontré par les lois de la génétique que vous n'obtiendrez pas suffisamment (en proportion) de plantes identiques à la plante mère pour que le jeu en vaille la chandelle.

Vous pouvez effectuer, pour les variétés proposées en mélange, une sélection des plus belles formes (simples ou doubles) ou couleurs en supprimant à l'avance les pieds indésirables, opération aisée par exemple avec les variétés de coquelicots.

D'autre part, si vous souhaitez récupérer des graines contenues dans des fruits "humides" comme les tomates par exemple, employez un tamis de cuisine puis écrasez la pulpe des fruits avant de récupérer les fruits par lavage.

Les graines sont enfermées au coeur du fruit, ici le fruit de la nigelle de Damas

Certaines autres semences ne s'en laissent pas compter comme les impatiences géantes dont les fruits éclatent sans crier gare. Il convient alors d'envelopper les infrutescences encore fermées à l'aide d'une gaze pour collecter ces graines rebelles.

Parmi les graines plus faciles à récupérer, les soucis aux virgules épineuses, les pavots aux fruits en poivrière, les tournesols aux grosses graines (agissez alors à point nommé avant le "grapillage" des oiseaux et écureuils). Attention, car certaines graines s'agrippent aux vêtements (buglosses) ce qui peut du reste faciliter la tâche, d'autres volent au vent (pissenlits).

En ce qui concerne les végétaux de la famille de la marguerite (les Astéracées) de nombreuses graines s'avèrent généralement stériles. Faites-en ample provision en prélevant sur tout l'ensemble de chaque cœur ou plateau de fleur.

Plus simplement, il est généralement aisé de cueillir précautionneusement nombre de hampes ou tiges défleuries puis de les secouer, tête en bas, sur des feuilles de papier journal ou de kraft afin de récupérer des graines toutes propres.
Notez à ce stade que certaines semences ne germent bien que si elles sont semées encore fraîches. Tel est le cas des espèces appartenant aux familles des ombellifères (fenouil…) , des primulacées (cyclamens…) et des renonculacées (hellébores…). Si vous ne pouvez les semer de suite, conserverez-les de préférence au réfrigérateur jusqu'au printemps suivant.

Les graines de tournesol sont les plus faciles à récupérer, une fois la tête sèche

Faites bien sécher votre récolte, stockée dans autant d'anciennes enveloppes à courrier en papier, alignées dans un carton et maintenues entr'ouvertes pour faciliter le séchage. Ensuite, triez et nettoyez chaque lot avant de l'envelopper plus proprement.
Plusieurs méthodes sont efficaces selon les types de graines : triage par secouage puis sélection par gravité, soufflage délicat pour éliminer les débris plus légers, ou encore simple ou multiples tamisages.
N'omettez pas d'indiquer sur le sachet le nom de la plante, son type et la date d'ensachage, éventuellement des informations sommaires de cultures. Cachetez et conservez vos sachets précieusement, si possible à l'abri de la lumière, dans une boîte en fer dans laquelle vous aurez glissé une feuille de sauge officinale qui fait fuir les charançons. Stockez le tout loin du plein soleil, dans un local sec et aéré.

Philippe Ferret

J'aime !