Leçon de jardin : Jouez la transparence (topiaire et taille des arbres)

Au Japon, les jardins de ville sont de taille si petite que les plantes y sont sculptées avec maestria. D’où la mode des arbres topiaires taillés « en nuages », qui fait aussi fureur en Europe. A cette image nous aurions intérêt maîtriser, dans tous les jardins, la transparence dans les frondaisons des arbres et des arbustes. D’une part pour leur conserver une belle allure et d’autre part pour dégager ou maintenir des percées et des vues intéressantes.

Quoi de plus beau en effet qu’un arbre ou un arbuste bien proportionné, dont chaque branche est bien mise en valeur, dont aucune ne se croise ou ne forme une fourche inesthétique. Certaines essences comme les arbres à tronc décoratif seront ainsi peu à peu dégarnies de leurs branches basses pour mettre en valeur leur écorce. D’autres se verront nettoyées des brindilles parasites pour mettre en valeur la force des troncs contournés. Là encore un élagage discret offrira une vue sur la campagne ou un autre coin du jardin, à travers une frondaison harmonieusement modelée.
Quelques heures suffisent bien souvent pour transformer par exemple un vieux genévrier compact et envahissant (du type pfitzeriana par exemple) en une sculpture vivante du plus bel effet. Pour ce faire, dégagez les branches maîtresses en supprimant les brindilles. Conservez de gros toupets terminaux puis taillez ces derniers en plateaux arrondis… Le tour est joué.

L’hiver est un des meilleurs moments pour pratiquer une telle taille, surtout sur les sujets à feuillage caduc car l’on peut ainsi mieux corriger leur silhouette. Toutefois, le printemps est également propice, alors que le feuillage n’est pas encore trop développé. Notez qu’il est souvent nécessaire de pratiquer ces opérations à deux pour avoir un avis au fur à mesure sur l’harmonie globale du sujet vu à distance et sous divers angles.