Plante d'intérieur

Si l’entretien des plantes n’est pas votre fort, ce véritable résistant peut devenir le compagnon de vos rêves. Le Zamioculcas a beau figurer parmi les plantes les moins accaparantes qui soient, il peut offrir un maximum de satisfaction à son propriétaire. Autant de qualités qui l’imposent au titre de plante d’intérieur de septembre.

Le Zamioculcas : un as de la survie

Pas assez d’eau, arrosages trop irréguliers, air sec, manque de lumière ou excès d’ensoleillement… peu importe, le Zamioculcas s’en fiche ! Voilà pourquoi il remporte de plus en plus de succès. Rien ne peut arrêter sa croissance, même dans les conditions les plus déplorables. Ses superbes feuilles luisantes et vert foncé, il les déploie une à une d’un air taquin, comme pour vous dire : « Regarde, je sais me débrouiller tout seul ! »

A toute épreuve

Sans prétention, accommodant et prêt à tout donner, le Zamioculcas a vraiment de quoi faire votre fierté. Cette plante exotique supporte tous les coups durs. En cas de besoin, elle puise dans les réserves d’eau stockées dans ses tiges épaisses et ses feuilles charnues. Le Zamioculcas n’a vraiment pas usurpé son statut de « gros dur » au sein du règne végétal.

Le Zamioculcas

Un bel héritage génétique

L’art de la survie est inscrit dans ses gènes. Après tout, il faut être coriace, créatif et économe pour s’épanouir dans les plaines rocheuses et au pied des hautes terres du Kenya, du Zimbabwe, de Tanzanie ou du Malawi, car la présence d’eau n’y est jamais garantie. Si vous prenez bien soin de lui, votre Zamioculcas peut même vous réserver une surprise assez rare : des fleurs ! Membre de la famille des Araceae, il présente une inflorescence similaire.

Sans prétention

Sachez que vos soins dévoués seront richement récompensés. Votre Zamioculcas poussera rapidement si vous le gardez à température ambiante. Question arrosage, mieux vaut faire preuve de parcimonie, avec un peu d’engrais une fois par mois. Ombre ou lumière, cette plante n’a pas de préférence. Plus son pot est grand, plus elle gagnera en hauteur et en volume.

Le Zamioculcas

Vous préférez les petits formats ? Alors laissez votre Zamioculcas dans son pot d’origine. Très obéissant, il sait respecter les limites qu’on lui fixe. Conseil : de temps en temps, tournez-le vers la lumière pour homogénéiser sa croissance.

Prendre soin d’un Zamioculcas, c’est la simplicité même ! Parmi toutes les plantes faciles d’entretien, c’est celle qui vous offrira le plus de satisfactions. Le Zamioculcas ne déçoit jamais.

Crédit texte et photos : A chaque mois sa plante