Préparation très utile lorsqu’elle est employée sur les plantes, car très riche en azote et en minéraux, le purin d’ortie a également un rôle important à jouer au niveau du compost.

Le purin d'ortie, un activateur de compost

Le compost est issu d’un processus chimique complexe, qui demande que soient réunies de nombreuses conditions : de température, d’humidité, de taille des déchets, d’aération, d’équilibre azote/carbone (déchets secs/déchets humides). Un manque dans ces conditions entraîne un processus beaucoup plus long, de 6 mois quand tout se passe bien à 2 ou 3 ans si les conditions ne sont pas réunies.

L’ortie a la propriété de faire augmenter rapidement la température dans le compost. Très riche en matières organiques, en azote, en bactéries, le purin stimule la décomposition des matières organiques mais aussi la reproduction des organismes décomposeurs. Plus nombreux, ils consommeront plus de matières.

Apporter du purin d’ortie (et des orties) dans votre tas de compost équivaut à rééquilibrer le mélange, tout en le faisant bénéficier de plus d’organismes qui vont travailler.

Comment utiliser le purin dans le compost ?

Diluez-le dans de l’eau, 1 dose de purin pour 9 d’eau, et arrosez-en le tas de compost régulièrement, puis à l’aide d’une fourche, brassez votre compost.
Le filtrage est indispensable pour conserver votre purin d’ortie, jetez les résidus dans le compost, et une fois votre purin trop vieux, ses restes aussi peuvent y être ajoutés.