Le chat a besoin de manger des plantes : elles l'aident à se purger et lui apportent les fibres dont il a besoin. Pour autant, les plantes de la maison et du jardin doivent-elles en souffrir ? Qui plus est, certaines plantes étant toxiques, il devient nécessaire de s'assurer, dans son jardin ou son appartement, la présence de plantes bonnes pour le chat, qu'il préfèrera à toutes les autres, qu'elles soient précieuses ou toxiques.

Sommaire

Quelques questions

Les plantes bonnes pour le chat

Les plantes dangereuses pour le chat

Éloigner le chat des plantes à risque

Quelques aménagements supplémentaires pour le chat

 

Les chats ont besoin des herbes pour se purger, elles l'aident à débarrasser leur intestin ou estomac des boules de poils qu’ils avalent quand ils se lèchent. Les chats d'appartement n'ont pas beaucoup de plantes vertes à se mettre sous la dent, et inévitablement ils lèchent et mâchouillent les Yucca, Anthurium, Ficus... toxiques ! En général, le chat n'en ingère qu'une petite quantité, car il est vite rebuté par leur goût amer ou irritant... et très vite il vomit la plus grande partie de ce qu'il a avalé. Surveillez plus particulièrement les jeunes animaux (chatons, chiots) ainsi que les rongeurs, dont l'estomac et les intestins sont beaucoup plus sensibles aux toxines.

A savoir : Au jardin, ce qui causent le plus de dommage et de mortalité chez les chats sont les produits phytosanitaires. Evitez de les employer au jardin, assurez que votre animal ne retourne trop vite pas au jardin après utilisation de ces produits.

Quelques astuces...

Pour empêcher le chat de faire ses besoins au potager, de gratter la terre des massifs

Votre chat fait ses besoins entre vos légumes et autres plantes destinées à la consommation ? Il gratte la terre de vos massifs fraichement plantés de nouvelles variétés ? Tenez-le éloigné du potager et des massifs en :
- Arrosant le soir, le chat n'aime pas marcher sur un sol collant et humide.
- Posant un filet ou grillage qui l'empêchera de passer.
- Pulvérisant un répulsif : mélange d’huile essentielle de menthe poivrée, d’eucalyptus, de citronnelle ou de géranium, ou du poivre moulu, des écorces d'agrumes...

Pour empêcher le chat de grignoter les plantes de la maison comme celles du jardin

C'est dans la nature du chat de manger des plantes, elles l'aident à se purger, l'incitant à vomir et à recracher les poils ingurgités lors de sa toilette. Si vous ne souhaitez pas voir votre chat s'en prendre à vos belles plantes vertes, dédiez lui un coin de verdure, une plante qu'il appréciera plus que les vôtres : voir notre paragraphe Les plantes bonnes pour le chat. Vous pouvez aussi enrichir son alimentation de légumes crus ou cuits comme des radis, de la roquette, de la salade, des courgettes, des haricots, des asperges ou encore des betteraves.

Si vous vivez en appartement, il est important de donner à votre chat des jeux, des cachettes.. qui le détourneront de vos plantes.

Les plantes bonnes pour le chat

Des plantes non seulement bonnes pour le chat, mais dont il raffole il jettera son dévolu sur elles, délaissant vos plantes d'ornement, pour votre plus grand plaisir et soulagement !

Il s'agit des graminées (blé, avoine, orge, Deschampsia, Briza média, pennisetum...), des herbes aromatiques (valériane, thym, sauge, mélisse). Citons aussi la bruyère, le papyrus... La fameuse cataire ou herbe à chats qui a sur le chat les mêmes effets qu'une drogue. Cette plante aromatique, au parfum mentholée, rend le chat "fou" : il la renifle, la lèche, la mordille, se met à ronronner et à se rouler dedans. Rassurez-vous, elle est sans danger pour lui !

Même en appartement, cultivez ces plantes pour le bien-être de votre chat... et la santé de vos plantes vertes.

Les plantes dangereuses pour le chat

Par sa manie de mâchouiller les feuilles des plantes, le chat peut se mettre en danger. En effet, les plantes toxiques sont plus nombreuses qu'on le pense et assez courantes.
Dans la maison : Dieffenbachia sp.,Ficus, Chlorophytum, Yucca, Amaryllis, Alocasia (ou Colocasia), Anthurium sp., Arisaema, Caladium, Monstera deliciosa (Philodendron pertusum), Philodendron sp., Poinsettia, Xanthosoma sp, Zantedeschia (Arum des fleuristes).

Dans la cuisine : ail, oignon, échalote, chocolat, persil
Il suffit que le chat lape une sauce à l'échalote à votre insu, et c'est le drame...

Dans le jardin : le lys (pollen), azalée, rhododendron,muguet, lierre, rhubarbe, Aloes, fougère, houx, chèvrefeuille, jasmin, souci, gui, liseron, champignons, if, vigne vierge, tulipe, tabac (attention aux paquets de cigarettes !), plants de tomates, noyaux de fruits, pépins de pommes, gypsophile, cactus, hellébore, chrysanthème, jonquille, baies de sureaux.

En gras : les plus courants

A faible dose, l’animal en est quitte pour quelques irritations buccales et autres troubles digestifs. A forte dose, les toxines ont un effet "curarisant" (tremblements musculaires, paralysie, incoordination, prostration) et une toxicité cardiaque (ralentissement du cœur, troubles du rythme). Dans un deuxième temps, des complications peuvent apparaître au niveau du foie. Attention donc, surtout avec les chatons.

Attention aussi aux bouquets de fleurs coupés, à l'eau des vases. Surveillez en particulier les chatons, plus petit et à l'organisme fragile.

Laissez au chat une place où se reposer en toute sécurité

Comment éloigner le chat des plantes à risque

Employez des répulsifs : aspergez de jus de citron dilué les plantes, d'un produit du commerce, écorces d'agrumes, boules de naphtaline, huile de piment, tabasco, vinaigre, marc de café...
Si malgré vos précautions, votre chat ingurgite une grande quantité d'une plante toxique, rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire.

Quelques aménagements supplémentaires pour le chat

Dans un endroit bien exposé du jardin, disposez-lui un coussin confortable. Mettez à sa disposition des "griffoirs", poteaux de bois ou autres branches. Dégagez-lui des points d'observation en hauteur, faciles d'accès.
Dans votre jardin, favorisez les buissons, les coins d'herbes hautes sauvages, refuge des souris, campagnols, mulots, insectes butineurs comme les papillons qui l'occuperont pendant des heures.
Laissez lui l'accès aux plantes aromatiques, dont il apprécie le parfum. Réservez-lui aussi un carré de terre à gratter