Dossier
Jardins, Jardin 2009

Une terrasse aménagée de manière à assurer les besoins en eau des plantes qu'elle accueille. Un dispositif qui s'occupe de tout : il récupère l'eau de pluie et en arrose vos plantes. Vous en aviez rêvé : Julie Gamblin l'a fait !

Tout le dispositif repose sur une ancienne cuve de fuel. Nettoyée, peinte, ouverte en haut, elle joue le rôle de réservoir. Elle récupère directement l’eau de pluie, la meilleure eau pour vos plantes.
La cuve est posée sur des pieds, elle est le point le plus haut de l’installation. Un robinet permet un contrôle manuel de la sortie d’eau.
Les jardinières qui sont alimentées en eau à partir d’elle sont disposées en escalier. Elles sont posées sur des supports munies de pieds.

Le cheminement de l’eau est simple : du ciel, elle est récupérée dans la cuve. Du réservoir, l’eau s’écoule le long des gouttières, et dans les tuyaux qui assurent un arrosage aux gouttes à gouttes des bacs à plantes.
Arrivée aux derniers bacs, l’eau est enfin menée au centre de la terrasse. Le sol de la terrasse est divisé en 4 faces, légèrement inclinées pour amener l’eau au petit bassin qui trône au milieu de la terrasse. De là, une pompe fonctionnant à l'énergie solaire ramène l’eau à la cuve. La boucle est bouclée et aucune goutte n’est gaspillée.

Pour leur terrasse, Julie et Laurent ont choisi des plantes adaptées à la culture en bacs et jardinières, tout en misant également sur les senteurs et le compagnonnage. Ainsi on y trouve : de la menthe poivrée, du basilic, de la sauge, du persil, de la ciboulette, du chou rouge, du piment rouge, sans oublier les petites tomates 'rose de Berne', une variété ancienne. La biodiversité est ainsi encouragée et la nature préservée des produits chimiques puisque les capucines éloignent les nuisibles de ses voisines, tout en apportant une touche de couleur.

J'aime !