Ce n’est pas tant le froid que l’humidité et les courants d’air que les poules redoutent durant la mauvaise saison, c’est pourquoi le plus important est une parfaite isolation du poulailler, accompagné d’une hygiène irréprochable. Mais pour autant, vos poulettes auront besoin d’une nourriture plus riche, adaptée aux calories supplémentaires dont elles ont besoin pour affronter automne puis hiver.

La santé des poules en automne

Un poulailler adapté

Laissez les plus frileuses à l’intérieur quand le temps est froid ou qu’il pleut, c’est à cette période là que la taille du poulailler revêt une grande importance, elle doit être adaptée au nombre de poules : trop grand vos poules auront froid, trop petit elles manqueront d’air et d’espace.
L’humidité ambiante peut faire s’enrhumer les poules. Le coryza est très contagieux, le poulailler doit être bien isolé contre l’humidité.
En saison froide, ce sont les courants d’air et les rafales de vent que les poules vont le plus craindre.

  • L’isolation doit être bien faite mais ne bouchez pas les aérations en hiver, elles permettent à l’air de circuler et contribuent à éviter les maladies. La ventilation est également importante pour qu’il n’y ait pas de condensation.
  • À l’installation, le poulailler doit être placé de façon à ce que les ouvertures tournent le dos aux vents dominants.

Il est possible de fermer quelques ouvertures grillagées mal exposées à l’aide d’un film plastique, ou encore de plaques en plexiglass qui est une solution esthétique et durable. Ainsi, pas de vent ni de pluie.
Un toit équipé d’une gouttière permet à l’eau de pluie de ne pas ruisseler sur les parois, finissant par tremper le sol du poulailler.
La litière de cette saison doit être bien plus épaisse que celle de l’été, qui les isolera bien du froid remontant du sol et qui emmagasinera la chaleur. Un carton peut également être placé sous la litière.

Pensez également à leur parcours ou à votre jardin si elles gambadent en liberté : elles doivent pouvoir disposer d’un abri sous lequel se protéger lorsqu’il pleut, qui doit être assez grand pour toutes les accueillir.

Des nettoyages plus fréquents

Qui dit moins d’herbe dit boue, et donc poulailler et poules plus sales, les poux apprécient et se développent. La prévention antiparasitaire est une nécessité, ainsi qu’un renouvellement plus fréquent de leur litière pour qu’elle reste sèche et propre.

Une alimentation plus riche

L’automne voit s’appauvrir l’herbe du parcours, quand il en reste, et le temps pluvieux ou froid garde les poulettes plus souvent à l’intérieur de leur poulailler. C’est à partir de cette période, puis pour tout l’hiver, que seront très bienvenues les épluchures de légumes qui remplaceront cette herbe et autres restes de votre cuisine, qui leur apporteront un complément vitaminé nécessaire.

  • Apportez plus de céréales complètes à l’alimentation pour limiter les carences entre octobre et février. Maïs, soja et pois ont l’avantage de leur fournir beaucoup d’énergie.
  • Elles ont besoin de protéines et de matières grasses pour résister au froid. Les protéines leurs sont généralement apportées par les vers et insectes qu’elles picorent, mais dès qu’il fait froid elles cette ressource se fait plus rare. Par contre, votre jardin étant plus pauvre, laissez les s’y balader, pourquoi pas en leur créant des parcours mobiles afin de protéger les quelques plantations qui restent. Elles vous débarrasseront des adventices et trouveront une bonne source de protéines parmi les fruits du verger tombés à terre, ainsi que les larves et œufs d’insectes de toutes sortes à l’abri dans le sol.
    Offrez leur des céréales riches en protéines, comme le colza, le lin ou le tournesol. Et n’hésitez pas à leur faire plaisir en leur préparant un plat de riz complet avec de la viande hachée !!

Faites attention à leur eau, qui ne doit pas geler. mettez dans leur abreuvoir de l’eau tiède et renouvelez-la régulièrement.

À savoir : L’automne arrivé, les poules se préparent à l’hiver en remplaçant leur plumage pour un plus chaud, donc pas d’inquiétude si votre poule perd ses plumes à ce moment là !