Cruel dilemme ! C'est en hiver que l'on a le plus envie d'exotisme. Pourtant, quelle meilleure saison que l'hiver pour mettre en évidence les microclimats qui règnent dans son jardin. Observez les endroits où la neige fond le plus vite et, au contraire où elle reste le plus longtemps. Idem pour le givre... et vous obtiendrez de précieux renseignements pour acclimater des plantes réputées fragiles.

Mais n'allez pas croire pour autant que les endroits les plus "chauds" soient en cela les meilleurs pour toutes les plantes frileuses, du moins celles à feuillage persistant. Ainsi les camélias redoutent les expositions au Sud ou à l'Est car un dégel trop rapide par le soleil est préjudiciable à leurs feuilles.

L'abri des vents froids est souvent plus important que l'exposition. Voyez le cas du jasmin jaune d'hiver (en photo) qui fleurit déjà.

Enfin, je ne cesse de m'étonner de l'efficacité de la protection de simples volets actionnés journellement. Un large rebord extérieur de fenêtre exposé au sud est ainsi devenu l'endroit idéal (hors d'atteinte de la pluie) pour conserver de nombreuses plantes en pot. Il me suffit de vérifier que la terre ne sèche pas à l'excès.