Bannissez le thermomètre au mercure qui pourrait se briser si le chien a un mouvement brutal de recul. Préférez le thermomètre à affichage digital, à embout souple, plus sécuritaire et plus fiable.

Demandez à une personne de vous assister si c’est la première fois que vous l’effectuez et que vous ne connaissez pas la réaction de votre animal.

 

Commencez par installer votre chien en hauteur, sur une table par exemple. Relevez-lui la queue. Humidifiez le bout du thermomètre, ou mieux enduisez-le de vaseline, avant de l’introduire dans le rectum, de manière douce, lente et délicate. Faites tenir le chien afin qu’il reste immobile, il pourrait se faire mal s’il s’agite et ne se laisse pas faire.

Au bip, sortez le thermomètre et notez la température. Nettoyez-le avec un coton et du savon. Réservez ce thermomètre à cet usage uniquement.

 

Chez le chien, la température normale est de 38°C voire 38,5°C. Au-delà votre chien est fiévreux. Il peut avoir pris froid, dans ce cas gardez-le au chaud à la maison, et vérifiez à nouveau sa température quelques jours plus tard. Si vous ne connaissez pas la cause de sa fièvre et que d’autres symptômes apparaissent (manque d’appétit, d’entrain…) consultez votre vétérinaire.