Avec les beaux jours, vos cactées et plantes grasses languissent dans la maison. Elles seraient certainement plus à leur aise en extérieur pour des quartiers d'été au jardin ou bien sur votre balcon. Elles constitueront alors une mise en scène exotique et dépaysante.

C'est en plein air, en plein soleil, et le temps de l'été, que se porteront à ravir ces plantes exotiques frugales qui vous demanderont ainsi peu de soins. Tout au plus convient-il de placer les cactées aux aiguilles acérées loin des passages ou des investigations des enfants.

Composez des saynètes en associant plusieurs spécimens dans un plateau, une coupe ou une jardinière, tout contenant muni d'un drainage efficace (trous d'évacuation pratiqués à leur base) et rempli d'un substrat très poreux (ajout de sable grossier ou de gravillons). Complétez par un paillis minéral décoratif façon jardin mexicain et le tour est joué.

Mariez les formes et couleurs de ces cactées (boules et coussins, cierges, candélabres…) afin d'obtenir un spectacle contrasté. Au besoin, un tel décor sera agrémenté de figurines ou de belles roches choisies. Une petite collection prend alors peu de place sur le rebord d'une fenêtre (lestez de fait les pots afin d'éviter qu'ils ne tombent inopportunément ou coincez-les dans un bac à hauts rebords).

Attention toutefois aux agaves, plantes très graphiques aux larges feuilles piquantes teintées de bleu ou bien panachées de jaune ou crème. De croissance rapide, elles deviennent souvent imposantes et donc difficiles à manipuler et à stocker à l'abri l'hiver.

Les plantes grasses (appelées aussi "succulentes", mais attention, elles sont guère comestibles) ont de plus en plus la cote et vous en trouverez des flopées, dont certaines bien rustiques. Cependant, ma préférence va vers les formes étonnantes, crispées ou ondulées, des Echeveria en rosettes colorées de bleu ou de rose. Les pourpiers et orpins (Sedum) offrent aussi une multitude de formes et de couleurs fort attrayantes, tapissantes ou érigées. Les Aeonium, en revanche, sont appréciés pour leurs grandes rosettes, souvent portées par des branches ramifiées. Le plus étonnant se nomme 'Atropurpureum' et devient quasi noir au soleil alors que, derrière nos doubles vitrages modernes, il reste couleur bronze.

Les "plantes-cailloux" comme les Lithops sont aussi fort originales, car elles se confondent avec les pierres environnantes. Ce sont des succulentes très attachantes pour qui est attiré par les bizarreries de la nature. A cultiver bien sûr, facétie facile, parmi un environnement minéral.

N'allez pas croire que ces plantes, qu'elles soient cactées ou plantes grasses, soient de vrais chameaux. Durant l'été, dehors, il convient quand même de les arroser parcimonieusement, une fois par semaine, afin de les voir s'y développer à merveille. En revanche, tout apport d'engrais est superflu. Certes, elles peuvent endurer des canicules extrêmes, mais si vous les souhaitez vigoureuses cela en vaut bien la peine. Sinon, elles risquent de montrer un épiderme flasque et ridé, fort peu esthétique, et de cesser de croître.

Au jardin, vous pourrez mettre en valeurs vos plus beaux spécimens de cactées et plantes grasses en leur dédiant un massif exotique, parmi des rochers ou au pied d'un mur exposé plein sud, au sol rehaussé pour en accentuer le drainage. Enterrez simplement les pots de façon à les masquer à la vue et épandez sur toute la surface un paillis minéral décoratif (gravillons ou galets). Il sera ainsi facile, l'automne venu, de prélever les sujets devenus plus opulents pour les rentrer à l'abri des gelées.