Dossier

Tout jardinier contemporain cherche à obtenir le maximum de son jardin sans y consacrer trop de temps et d'énergie. Pour cela, deux pratiques incontournables sont à retenir et à mettre en pratique : l'emploi de paillages et l'utilisation de plantes couvre - sol. Le premier point a déjà été traité dans un de nos dossiers et je vous invite à vous y reporter. Examinons ensemble, dans ce second volet, les avantages de la plantation de végétaux couvre - sol.

De nombreux avantages

La nature a horreur du vide ! Ainsi, vous l'avez certainement déjà constaté, la terre nue est bien vite colonisée par de nombreux végétaux, en l'occurrence dans votre jardin des mauvaises herbes. A moins d'employer régulièrement des substances désherbantes peu compatibles avec une approche écologique du jardinage, vous devrez recourir à l'huile de coude pour venir à bout de ces intruses. Sachez cependant que chaque fois que vous bouleversez le sol, vous remontez à la surface des graines qui ne demandent qu'à germer. C'est donc un cercle vicieux, surtout lorsque chaleur et pluies se conjuguent pour assurer un verdissement exponentiel. Qu'à cela tienne, vous contrecarrerez ces levées intempestives par des paillis de toutes sortes (déchets de cacao, broyats, écorce de pin, paillette de lin…) formant un écran efficace et maintenant par la même une humidité salutaire au niveau des racines de vos plantes chéries.

Couvre-sol

La solution idéale consiste cependant à allier ces deux parades pour obtenir un effet des plus esthétiques et décoratifs. Un massif ainsi "everduré" est toujours préférable à la vue de la terre nue ou d'une étendue de paillis uniforme. Grâce au paillis, vous obtiendrez un effet rapide et probant grâce à des plantes couvre–sol bien choisies qui prendront place en grandes nappes ou bien au pied des arbres ou des arbustes. Ces plantes ont en effet la particularité de s'étaler plus que de monter. On trouve ainsi des plantes ainsi dénommées franchement tapissantes, guère plus hautes que quelques centimètres comme des thyms et sédums et d'autres dépassant le mètre. Cela augure de nombreuses possibilités d'associations fort esthétiques. Penchons nous maintenant sur les caractéristiques de ces plantes vraiment indispensables…

De belles intrépides

Elles sont nombreuses ces plantes au port large, que l'on retrouve parmi les conifères, les plantes vivaces et les arbrisseaux. Les meilleures d'entre elles montrent un feuillage dense et couvrant, une capacité à prendre leur place rapidement et constituer un tapis qui ne laissera pas prospérer les plantes indésirables. Certaines se répandent en lançant alentour des stolons à la manière des fraisiers ou des pervenches. D'autres montrent une souche drageonnante particulièrement efficace à l'instar du millepertuis, Hypericum calycinum, des euphorbes petit–cyprès ou encore des géranium macrorrhizum.

Certaines sont des plantes grimpantes qui, non palissées, deviennent rampantes et peuvent ainsi couvrir de grandes surfaces. Tel est le cas du lierre d'Irlande, du pois vivace ou encore de vignes - vierges qui seront ainsi idéales pour garnir à peu de frais un grand talus jusqu'alors déshérité. Du reste, ces plantes s'avèrent être de très bon succédanés aux pelouses qui demandent, elles, un entretien constant par des tontes régulières et fastidieuses.

Epimedium rubrum

Le top dix des plantes couvre-sol

La fleur des elfes ou épimédium est des plus attrayantes pour son feuillage persistant et ses fleurs élégantes en fin d'hiver. Elle pousse lentement mais sûrement tout en s'accommodant des situations assez sèches et ombragées.
Le géranium macrorrhizum est indispensable dans de nombreuses situation, formant de beaux tapis verts, emaillés en mai - juin de fleurs roses, blanches ou magenta. Son cousin, Geranium endressii est tout aussi prolifique et il s'agrémente de fleurs rose en début d'été. C'est une force de la nature aux feuilles odoriférantes.
Le lierre d'Irlande au beau feuillage, persistant et vernissé, pousse sans trop de soins et couvre rapidement des mètres carrés dans la pénombre.

La pervenche naine, Vinca minor, est aussi très robuste et adepte de l'ombre. Elle fleurit en abondance au printemps. Recherchez ses variétés à feuillage persistant et panaché pour éclairer les recoins sous les arbres.
Les cotonéasters rampants et persistants sont des arbustes à croissance rapide que l'on peut contenir aisément par la taille.
Un sol acide et humifère est préféré par le Pachysandra, belle vivace au feuillage vert et persistant, émettant de courts épis blancs, en mai-juin.
La sauge officinale, un sous-arbrisseau étalé aux feuilles velues, vertes, pourpres, tricolores ou panachées de jaune selon les variétés, est une valeur sûre pour le plein soleil en sol plutôt sec.

Persicaria affinis 'Superba'

Dans ces mêmes conditions, vous pourrez adopter le cératostigma à la souche traçante , au feuillage rougeoyant et aux fleurs automnales d'un bleu profond. Il retiendra même le sol des talus pentus.
Toujours au soleil, au sec même, vous apprécierez le feuillage velouté et argenté de l'épiaire laineux, Stachys byzantina, en superbes tapis originaux.
Le Polygonum affine peut aussi s'étaler à son avantage au soleil ou à mi-ombre, mais toujours en terre pas trop sèche. Ses feuilles vertes deviennent chamois en automne et sa floraison est abondante, en épis roses et changeants, durant l'été.

Partir du bon pied

Si ces plantes s'avèrent capables, une fois bien installées, de limiter la progression des mauvaises herbes mieux vaut les mettre en place en terre débarrassée d'adventices. Plantez de préférence en automne ou au printemps et ne tardez pas pour épandre, entre les touffes, un épais paillis de 7 cm d'épaisseur. Arrosez jusqu'à reprise complète et désherbez au fur et à mesure. Pour un superbe effet de patchwork, mariez ces différentes plantes et composez ainsi des tableaux attrayants, au soleil comme à mi-ombre.

Philippe Ferret

J'aime !