Trucs & astuces

Le compost doit comporter une part de matières carbonées, les déchets bruns, durs et secs, pour une à deux parts de matières azotées, ce que l’on appelle les déchets verts, mous et mouillés.

Ainsi, les déchets organiques de notre propre corps (et de celui de nos animaux bien sûr), riches en azote et en protéines, peuvent être ajoutés au compost en tant que matières azotées.

 

Récupérez les cheveux, les ongles coupés et même les poils de votre chien ou chat ou les plumes de vos canaris pour les ajouter à votre tas de compost, cela peut faire une grosse différence en terme de volume de poubelles !

Une façon plus directe de les utiliser : enterrez-les aux pieds de vos plantes, ils constituent un apport d’azote à libération lente et de soufre (dans la kératine) qui aident à la croissance des plantes ! Par contre ces éléments se décomposent très lentement, il est donc nécessaire de les combiner avec d’autres fertilisants.

J'aime !