Fiche plante
L'hortensia 'Libelle'

De grosses boules aux couleurs vives ou des inflorescences plates "en dentelle", l’hortensia est la fierté des Bretons. Même s’il apprécie le climat de bord de mer, il se plait aussi dans les autres régions de France. Au jardin, au balcon ou sur la terrasse, l’hortensia agrémente bacs, massifs et haies fleuries de ses couleurs rosées ou bleutées.

Une place pour l’hortensia

Les jardins de bord de mer affichent tous des hortensias (Hydrangea macrophylla et espèces proches) dans leur massif ou dans des haies embellies par leurs ombelles denses roses, bleues ou mauves. Et finalement, tous les jardins de France peuvent y prétendre car l’hortensia sait s’adapter à des climats plus frais. Cette plante tenant très bien en bac, les terrasses et balcons peuvent aussi profiter de sa floraison abondante et de son large feuillage. Il faudra juste s’assurer qu’elle ne reçoit pas trop de soleil, l’idéal étant une exposition mi-ombre, contre un mur orienté nord ou ouest. L'hortensia atteint en moyenne une hauteur d’1m50.

Un peu de chaleur

L’hortensia préfère le climat doux de Bretagne et d’Anjou où il peut supporter le plein soleil même en été. C’est dans ces régions qu’il est le plus beau. Dans celles où les hivers sont plus rigoureux, il est nécessaire de prendre quelques précautions : un paillage à la base de la plante et un voile protecteur pour mettre les jeunes pousses à l’abri des gelées.

Un sol sur mesure

Pour assurer à l’hortensia une bonne croissance et une belle floraison, le mélange idéal de sol est : un quart de terre de jardin, un quart de sable, un quart de terreau et le dernier quart en terre de bruyère. L’hortensia préfère un sol neutre ou légèrement acide à un sol calcaire.

Des fleurs et des feuilles qui changent de couleur

Les fleurs d’Hydrangea sont de grosses ombelles rondes (comme celles d’Hydrangea macrophylla) ou plates (comme celles d’Hydrangea paniculata) aussi appelées "bonnet de grand-mère". Les ombelles plates mélangent des fleurs stériles, petites au centre de l’inflorescence, et des fleurs fertiles en périphérie aux larges pétales. Ce type d’inflorescence est dite paniculée. Les fleurs sont naturellement roses, rouge carmin ou même blanches chez l’hortensia ‘Libelle’. Les fleurs prennent une teinte mauve voire bleu profond dans un sol acidifié : grâce à une solution de sulfate de fer et d’alumine ou à de l’ardoise pillée mélangée à la terre.
Le feuillage de l’hortensia ajoute lui aussi un effet décoratif, puisqu’il se pare en automne d’un rouge brun tranchant avec son environnement.

Une espèce à part : l’hortensia grimpant

L’Hydrangea petiolaris ou hortensia liane est la seule espèce grimpante du genre Hydrangea. Des crampons lui permettent de s’agripper à son support : un mur ou un tronc d’arbre. Il atteint en moyenne une hauteur de 5 m mais est capable dans de bonnes conditions de dépasser les 15 m. L’hortensia grimpant offre de fin mai à début juillet une floraison blanche abondante. Comme les autres hortensias, il préfère une exposition mi-ombre et il doit être protégé du soleil en été. Son sol idéal est frais et acide, plutôt que calcaire.

Un entretien facile

L’hortensia ne demande pas de soin particulier. A part les arrosages réguliers et abondants surtout au plus chaud de l’été, il apprécie un paillis permanent de compost et un apport d’engrais (spécial Terre de bruyère) durant le printemps. Une taille en février-mars des vieilles branches sera la bienvenue pour rafraichir la plante et stimuler l’apparition de nouvelles pousses.

Un peu d’histoire

L’origine du nom ‘hortensia’ est entourée de mystère. Plusieurs versions existent à cette histoire. Toutes s’accordent néanmoins sur l’homme à qui l’on doit ce nom : Philibert Commerson (1727-1773), explorateur et naturaliste français. L’une des versions veut que le botaniste ait dédié cette fleur à Hortense Barré, sa maîtresse qui l’avait accompagné dans l’expédition Bougainville déguisée en homme.

Hortensia ou Hydrangéa ?

Le genre Hydrangea appartient à la famille des Hydrangeaceae et compte plus de 80 espèces. L’hortensia, à proprement parler, est le nom donné aux cultivars d’Hydrangea macrophylla. On donne également cette appellation à des variétés proches comme celles de l’Hydrangea serrata ou de l’Hydrangea aspera. On distingue ainsi les hortensias de jardin et les hydrangéas arbustives.
Moins exigeants que les hortensias, les hydrangéas arbustifs se plaisent partout, qu’importe l’exposition et qu’importe même le sol. Au jardin, on en fera la même utilisation : haie, massif, isolé contre un mur ou sous un arbre et en pot pour orner balcon et terrasse.

Un hydrangéa facile à vivre

Parmi les hydrangéas, une espèce intéressante est Hydrangea arborescens. Cet arbuste à fleurs n’a aucune exigence d’exposition ni de sol. Très rustique, il peut même pousser en montagne. Sa croissance est rapide, il atteint à maturité 1,20 à 3 m. Ses jeunes fleurs sont vertes et prennent une teinte crème au fil des jours. Cet arbuste est à tailler à la fin de l’hiver, et à arroser aussi régulièrement et abondamment que les hortensias.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 1,5 m
Largeur à maturité : 1,2 m
Zones climatiques France : océanique, moyen, continental
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal, terre de bruyère, riche en humus
PH du sol : neutre, acide
Humidité du sol : normal, humide
Exposition : mi-ombre
Utilisation en jardin : massif, haie, isolé, bac
Couleur feuille : vert
Feuillage : caduc
Couleur des fleurs : blanc et bleu
Période de floraison : juillet à octobre
Période de plantation : Toute l'année (hors gel)
Niveau de soin : facile
Arrosage : modéré
Utilisation : jardin
Fruits : aucun
Saison d'intérêt : été, automne

J'aime !