Fiche conseil

Certains rosiers comme les hybrides de thé, les rosiers cultivés en pot et les rosiers tiges souffrent du froid de l'hiver. Il est alors important de bien les protéger du froid. Explications en vidéo.

Hiverner les rosiers, en pleine terre

Certains rosiers supportent moins facilement le froid, surtout dans les régions les plus froides de France. Opérez à l'automne

Pour les aider à affronter les températures négatives de l'hiver :
- raccourcissez les branches ;
- dégagez la base, au niveau du point de greffe : dégagez la terre afin d'aérer le pied. Le point de greffe, lien entre les racines et les tiges est un nœud de sucre, qui peut geler suite aux alternances de gel et dégel. Il peut exploser et au printemps, les tiges se retrouvent noires.
- protéger le point de greffe (et non les tiges) avec un paillis de feuilles mortes et de terre fine, après lui avoir apporter une poignée d'engrais minéral spécial rosier.

Hiverner les rosiers en pot

Les racines des rosiers en pot étant au-dessus du niveau du sol. Ce sont donc la greffe et les racines qu'il vaut protéger.

Après une taille rapide d'automne (enlevez les branches fines, les rameaux inutiles), enveloppez le pot dans un voile d'hivernage. Placez un paillis de feuilles mortes sur le substrat du pot avant de refermer le voile et de l'attacher avec une ficelle.

Hiverner les rosiers tige

Chez ce type de rosier, le point de greffe est bien au-dessus du niveau du sol. Là aussi effectuez une taille d'automne : raccourcissez les rameaux, ôtez les tiges mortes, et celles qui se dirigent vers le cœur de la ramure. Entourez la ramure et le point de greffe d'un voile d'hivernage, remplissez l'espace de feuilles mortes ou de paille avant de refermer le voile.

Suivez nos conseils en vidéo sur l'hivernage des rosiers

>

J'aime !