Fiche plante
Hellébore d'Orient 'Atrorubens' - Crédit photo Colour your life

Les hellébores, aussi appelés roses de Noël, sont de superbes fleurs ouvertes blanches, vertes, violettes, rouges, pourpres… Ils plaisent au jardin comme sur la terrasse ou le balcon, car ils fleurissent en hiver et ne sont pas gênés par l’ombre et le froid. Ces particularités permettent à la rose de Noël de fleurir même sous la neige à l’époque de Noël – d’où son nom – et ce, dans la majorité des régions de France.

Au jardin

Les hellébores fleurissent de décembre à mai, ils arborent alors des couleurs variées allant du blanc-vert au violet, en passant par le rose et le pourpre. Jouez sur cette grande palette de couleurs : associez des hellébores à fleurs noires avec ceux à fleurs roses, et des blanches avec des rouges. Les espèces et les variétés déclinent leurs feuilles et leurs fleurs en diverses formes. Quoi de mieux pour décorer les massifs même durant la saison froide. Les roses de Noël trouvent aussi leur place dans une rocaille, comme couvre-sol, ou en jardinières. Qui plus est, elles font de belles fleurs coupées. A maturité, elles atteignent entre 30 et 60 cm de hauteur.

Quelques noms connus

L’hellébore le plus largement cultivé, la rose de Carême, Helleborus orientalis, pousse en touffes compactes. Ses grandes fleurs penchées se déclinent du blanc au vert et du rose au pourpre avec parfois des taches de rousseur sombre. C’est une plante très rustique qui fleurit en hiver et au début du printemps. La rose de Carême se plaît aussi bien en pot qu’en pleine terre. Avant la floraison, rabattez son feuillage fané. Laissez-la se ressemer.
L’hellébore fétide, Helleborus foetidus, est aussi surnommé « pied-de-griffon », il a des fleurs campanulées, disposées en grappe vert clair et à liseré rougeâtre.
L’hellébore sternii. a la particularité de fleurir après ses cousines. En pot, il préférera être seul.

A sa place

Vivaces d’ombre, les roses de Noël poussent au nord, à mi-ombre voire à l’ombre. Toutefois, la lumière est nécessaire à la floraison de quelques hellébores, comme Helleborus niger et Helleborus sternii.
Protégez-les des vents trop forts, leur lieu de prédilection est sous des arbustes caducs. Sur un balcon ou une terrasse, installez-les à l’ombre d’un mur. Accueillez-les dans un sol frais ; un sol bien arrosé mais sans eau stagnante ; un sol riche en humus, limoneux, plutôt calcaire. La plantation s’effectue du début de l’automne au printemps.
Sur un balcon ou une terrasse, plantez-les dans des pots 4 à 5 fois plus grands que les plantes, qui ont besoin de beaucoup d’espace pour développer leur système racinaire. Très rustique, la plupart des hellébores résiste sans problème à des températures négatives allant jusqu’à -15°C, leur permettant de se plaire dans quasiment toutes les régions de France.

En prendre soin

Supprimez les feuilles tachées, abimées ou vieilles quand les boutons floraux apparaissent. Supprimez ensuite les fleurs fanées, après la chute des graines.
A l’automne et au printemps, apportez du compost à vos hellébores pour stimuler leur floraison. Une fois toutes les fleurs fanées, remplacez la terre en surface au pied de vos plantes par du compost ou du fumier mûr.
En été, ne laissez jamais les souches se dessécher complètement. Dans les six mois qui suivent la plantation, surveillez l’humidité de la terre au pied des hellébores. Évitez de déplacer un hellébore déjà bien installé.

Hellébore attaqué

Attention aux pucerons : quelques coccinelles éloigneront la menace d’une invasion. Contre les limaces et les escargots, misez sur les prédateurs naturels : hérisson, merles, crapauds et grenouilles. Ils réguleront la population de gastéropodes dans vos jardins. De votre côté, entourez vos cultures de sciures de bois ou coquilles d’œufs en miettes, ces matériaux sont réputés freiner la progression de ces indésirables.
Quant au piège à bières, méfiez-vous, il fait polémique. Il semblerait qu’il attirerait plutôt les limaces des jardins alentours.
Les champignons s’attaqueront à vos hellébores si les conditions de culture ne sont pas respectées : gare aux maladies des taches noires, de la pourriture grise ou de la pourriture du collet. Ôtez et brûlez toutes les parties marquées par la maladie, revitalisez vos plantes avec du purin d’ortie. Ayez recours à un fongicide à base de cuivre si la contamination a gagnée trop de terrain.

Une espèce à part

L’hellébore noir, Helleborus niger ne doit pas son nom à la teinte de ses fleurs mais à celle de sa racine. Il est d’ailleurs plus connu sous le nom de « rose de Noël ». Au milieu de l’hiver, alors que le jardin est endormi sous la neige, il arbore ses belles fleurs blanches légèrement teintées de rose. Les feuilles, persistantes, tiennent compagnie aux fleurs, elles sont d’un beau vert franc, et bien découpées en lobes. La rose de Noël expose ses fleurs sur des tiges dressées pouvant atteindre jusqu’à 30 cm de haut, et la touffe de ses feuilles s’étend sur 30 à 45 cm en largeur. Il est parfois utile de couvrir la plante afin de la protéger des frimas de l’hiver. L’idéal étant de la planter dans un pot que l’on sortira au soleil en automne et en hiver pour la floraison, et que l’on gardera à l’ombre durant le reste de l’année.

Un peu de botanique

De la famille des Renonculacées, le genre Helleborus compte 15 espèces de vivaces, persistantes ou non, originaires des diverses contrées d’Europe et d’Asie Mineure. La rose de Carême, Helleborus orientalis, est originaire de Grèce, de Turquie et du Caucase tandis que l’hellébore fétide Helleborus foetidus est originaire de l’Europe du Sud Ouest.
Tous les hellébores sont toxiques, ne pas les consommer. Attention tout particulièrement aux animaux, car toutes les parties de la plante sont mortelles.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 0,3 m
Largeur à maturité : 0,2-0,2 m
Origine : Centre et Sud de l'Europe
Rusticité : rustique
Composition du sol : riche en humus
Humidité du sol : normal
Exposition : mi-ombre
Utilisation en jardin : massif, bordure, sous-bois, bac
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : rouge pourpre
Période de floraison : novembre à mars
Période de plantation : toute l'année hors gel
Fleur à couper : oui
Densité de plantation : 6 m2

J'aime !