Fougère

Les fougères sont des plantes de sous-bois, aimant généralement les lieux plutôt ombragés et frais. Elles donnent un charme sauvage à un jardin. Il existe un très grand nombre d’espèces et de variétés de fougères, certaines gigantesques d’autres minuscules, des terrestres et d’autres épiphytes, des caduques et d’autres persistantes, d’où un très grand choix pour nos jardins ou notre intérieur.

Dans quels jardins

La fougère se prête bien, de par ses origines à des environnements naturels, frais, arborés, de style japonais par exemple, mais il serait dommage de se cantonner à cette convention. Les fougères sont des végétaux très graphiques, elles sont aussi parfaites dans des jardins plus minimalistes et modernes.
- Les fougères adaptées à des lieux plus minéraux, comme les rocailles et les murets : cheilantes, les polypodiums (la fougère des murs), aspléniums, polysticum.
- Les fougères qui ne se sentent bien que dans des lieux frais et ombragés : aspidie de fortune, fougère d'Allemagne, fougère royale, les athyriums comme la fougère nipponicum, les dryopteris comme la fougère linéaire.
- Certains dryopteris supportent le plein soleil.
- Quelques espèces peuvent même servir de couvre-sols !
- Les bords de bassins ou d’étangs leurs conviennent bien, formant un ensemble harmonieux avec les plantes de berges classiques.
- La fougère arborescente est spectaculaire en isolée, ses grandes frondes se développant en haut d’un tronc (stipe) qui peut atteindre 8m de haut dans nos latitudes.
Les nouvelles pousses, appelées crosses, sont aussi très originales et spectaculaires, formant un beau spectacle au printemps.

Les associations

Les hostas sont des “cousines” en terme d’environnement et s’associent donc bien avec les fougères. De manière générale, les plantes d’ombre compléteront bien un massif ou une plate-bande où vous avez installé quelques fougères : euphorbes, heuchères, pervenches. Les bambous participent à une atmosphère plus exotique, choisissez du coup des fougères moins communes.
En mariant les fougères avec d’autres plantes de terre de bruyère comme les azalées, les rhododendrons, les pieris, vous recréerez un milieu de sous-bois.

À l’intérieur

Certaines fougères, d’origine tropicale, se plaisent à l’intérieur de nos maisons ou dans une véranda : fougère arborescente, fougère de Boston, asplenium nidus, blechnum gibbum, adiantum fragrans. Les fougères ont la faculté de se nanifier lorsqu’elles sont dans un contenant trop petit, on peut les utiliser pour agrémenter les bonsaï. L’excès d’eau (une des causes majeures de la mort des fougères d’intérieur) et la chaleur des radiateurs leur sont très préjudiciable.

Comment et où planter des fougères ?

Plantes de terre de bruyère pour la plupart, les fougères apprécient d’être installées dans un sol frais et acide, léger, bien drainé. Pourtant, certaines d’entre elles ne craignent pas le calcaire, c’est le cas des asplenium, dryopteris et polypodiums.
Les fougères supportent mal le plein soleil, sauf exception, mais elles ont pour autant quand même besoin de lumière, donc ne les placez pas dans un endroit sombre, il faut juste les protéger des rayons du soleil. Elles supportent quand même le soleil du matin et du soir.
Vous pouvez réaliser un apport de matières organiques, de compost (pas d’engrais chimique) à la plantation pour favoriser son développement.
Il est préférable de les planter soit au printemps, soit en automne, et d’éviter l’hiver : leurs sols de prédilection ne sont pas très accueillants lorsqu’il fait froid pour de nouvelles venues !

Les fougères sont tout à fait adaptées à la culture en pot, par contre il y a deux précautions à prendre : pas de contenant en pierre pour les espèces calcifuges (qui redoutent le calcaire), et un pot adapté à leur taille, trop de terre peut en effet asphyxier les racines. Un contenant bien drainé, avec une terre légère, riche en humus leur convient, éviter par contre de les laisser dans des substrats uniquement constitués de tourbe. Un substrat adéquat : une part de tourbe, une part de roche volcanique (bien nettoyée), une part d’écorces, et quatre parts de terreau.

Entretenir les fougères

Placer un paillis d’écorces de pin autour de vos pieds de fougères est judicieux, il aura le double emploi de maintenir le sol humide et d’acidifier le sol en se décomposant. Durant l’hiver, un tapis de feuilles mortes sera leur meilleur amendement et protection, comme dans leur milieu naturel.
L’arrosage d’été est important, particulièrement si vous cultivez vos fougères en pot. Pour vos massifs et plates-bandes composés de fougères, un arrosage par aspersion est idéal pour créer une atmosphère humide.
Les frondes desséchées des fougères caduques doivent être coupées à la fin de l’hiver, pour laisser place aux nouvelles pousses. Les frondes des fougères à feuillage persistant ne doit normalement pas être coupé, mais si le froid et la neige a abîmé les frondes elles peuvent être coupées.
Les fougères sont des plantes qui s’adaptent à presque tout, très résistantes aux maladies et aux ravageurs. Pour les fougères cultivées en pot à l’abri, une coupelle remplie de billes d’argiles ( de gravier de marbre pour les fougères calcifuges) dans un fond d’eau (pas noyées hein, juste un fond ! ) leur assurera l’hygrométrie nécessaire.
Un rempotage régulier est nécessaire. Sinon, ne remplissez pas le pot de substrat jusqu’en haut, pour avoir la possibilité d’ajouter un paillis, de feuilles mortes par exemple, qui amendera le substrat en se décomposant.

L’utilisation

La fougère aigle (fougère commune - la fougère mâle a quasiment les même propriétés, mis à part celles d’anti-fongique), celle que l’on trouve communément dans nos forêts, est un fabuleux auxiliaire du jardinier :
Les frondes sèches des fougères forment un paillis efficace : il met du temps avant d’absorber l’eau, il protège bien les plantes du froid, il ne se décomposera qu’à la fin de l’hiver, et il est anti-fongique. Elles peuvent aussi servir de couverture au sol nu de votre potager, pour le protéger contre les pluies. Leur décomposition nourrira le sol en matières organiques. La fougère est très riche en chaux, anti-acidifiant du sol, et elle est un engrais vert formidable, bien plus riche que le fumier de vache.
En paillis d’été, il sert même à se débarrasser des limaces, qu’il attire avant de les empoisonner grâce à un aldéhyde que les fougères dégagent en se décomposant. Par contre évitez de les utiliser en paillis pour des plantes qui préfèrent les sols calcaires !
Le purin de fougères est très efficace pour lutter contre les pucerons noirs et verts. Elle serait un excellent répulsif pour les poux rouges, à utiliser en litière dans les poulaillers.
La fougère mâle a des propriétés médicinales, connues depuis l’Antiquité : antiparasitaire, détersive, vermifuge, apaise les rhumatismes en usage externe. En Corse, où elle est très répandue, une marque de cosmétiques l’utilise pour la confection de parfums.

Un peu de botanique

Les fougères sont des végétaux préhistoriques, dont l’apparition date de près de 400 millions d’années. Elles sont classées en plusieurs familles et quelques milliers d’espèces, dont la plupart vivent dans des forêts tropicales, mais on en trouve partout mis à part aux pôles.
- Leurs feuilles sont en réalité des frondes.
- Les jeunes pousses sont appelées crosses.
- Plantes ptéridophytes (cryptogames), elles ne produisent pas de fleurs, leur reproduction est assurée par des spores, regroupés dans des sporanges (sorte de structure sphérique) qui se trouvent sur l’envers des frondes fertiles. Ces spores sont dispersés par le vent et vont germer pour donner vie à un prothalle, dans lequel vont se développer l’anthéridie, organe femelle, et l’archégone, l’organe mâle.

Rusticité : rustique, non rustique
Composition du sol : léger, poreux, terre de bruyère
pH du sol : acide
Humidité du sol : frais
Exposition : ombre, mi-ombre, soleil
Utilisation en jardin : bac, massifs, bordures, plates-bandes, couvre-sols, isolé
Utilisation pour la maison : terrasse, véranda, intérieur, balcon
Feuillage : caduc ou persistant
Période de plantation : automne, été, hiver, printemps
Niveau de soin : facile
Arrosage : normal
Utilisation : jardin, maison