L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Conseils de jardinage > Fiches plantes > Piéris
Fiches plantes  
Pour connaître tous les secrets des plantes de votre jardin, découvrez nos fiches plantes.

Piéris

Le piéris, communément appelé andromère, est un arbuste de terre de bruyère pouvant atteindre 3m de haut. Il possède un feuillage aux couleurs vives, qui le rend tout aussi intéressant que sa floraison. Cette dernière, blanche la plupart du temps, est précoce et abondante. Cet arbuste demande peu d’entretien. Le piéris préfère les sols acides, légers et humifères. On peut l’utiliser en sous-bois ou en haies mais il trouve également sa place sur la terrasse ou le balcon.

Pieris 'Mountain Fire'

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité
: 1,2 m
Largeur à maturité : 0,7 m
Température minimale : -12 °C
Zones climatiques France : océanique
Rusticité : rustique
Composition du sol : terre de bruyère
PH du sol : acide
Exposition : mi-ombre
Utilisation en jardin : massif, bord de mer, isolé, alignement, bac
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : blanche
Période de floraison : mars à mai
Niveau de soin : très facile, facile
Arrosage : normal
Utilisation : jardin
Fruits : aucun
Saison d'intérêt : printemps, hiver
Période de plantation : Toute l'année (hors gel)

En pleine terre ou en bac

Arbuste rustique à feuilles persistantes, le piéris, aussi appelé andromède, s’adapte aussi bien en pleine terre dans le jardin qu’en bac, sur une terrasse ou un balcon. Il sera parfait dans un sous-bois en compagnie de bouleaux et d’autres arbustes de terre de bruyère tels que le camélia ou le rhododendron. Il peut aussi se placer dans une haie libre, basse à moyenne. Les plus grands peuvent atteindre 3 à 4m de hauteur. L’associer avec d’autres variétés de piéris contribue à faire ressortir sa floraison remarquable.

De la couleur au jardin

La floraison et la feuillaison du piéris constituent un bon moyen d’apporter de jolies teintes chatoyantes à son jardin. En effet, ce petit arbuste rustique possède un feuillage persistant brillant dont les couleurs varient du vert au rouge orangé. Arbuste à port érigé et compact, sa durée de vie est moyenne. La précocité et l’abondance de sa floraison forment un autre atout, sans compter sur la présence des pollinisateurs très attirés par les fleurs du piéris. De l’automne à l’hiver, l’inflorescence en boutons est très décorative. Elle s’épanouit ensuite de février à avril sous forme de petits grelots blancs regroupés en panicules terminales.

En bonne place

Le piéris demande un emplacement dans une terre de bruyère, c’est-à-dire dans un milieu plutôt acide. Ne le placez surtout pas dans un sol calcaire, il ne s’y développera pas. Il nécessite une bonne hygrométrie et un bon drainage. Installez-le dans une terre bien humifère pour une croissance optimale. Le piéris se développe assez lentement, il est donc nécessaire de satisfaire ses quelques exigences. Les expositions ensoleillées ou à mi-ombre lui conviennent parfaitement. Toutefois, les cultivars à feuilles panachées préfèrent la mi-ombre ou le soleil tamisé.

Quelques variétés intéressantes

Pieris floribunda possède un feuillage vert luisant très dense. Ses boutons floraux, blancs et verts sont présents dès l’hiver et s’épanouissent au printemps. Les fleurs sous forme de petites clochettes sont réunies en panicules terminales. Pieris japonica ‘Forest Flame’ est remarquable par son feuillage teinté de rouge et de vert. Il contribue à colorer une haie par exemple. Les fleurs sont blanches et éclosent entre avril et mai.

Entretien facile

Sa bonne résistance à la sécheresse est un des atouts de ce petit arbuste. Très facile d’entretien, s’il n’est pas exposé en plein soleil, le piéris peut se passer d’arrosage. Effectuez une légère taille après la floraison afin de garder une forme régulière et une bonne densité de feuillage. Une fois les fleurs fanées, retirez-les pour encourager les futures floraisons. Les jeunes pousses sont sensibles. Si elles venaient à être exposées aux gelées tardives, rabattez-les. On peut également appliquer un paillis de feuilles mortes et de tonte de pelouse pour protéger le pied. En ce qui concerne la multiplication, elle peut être effectuée par semis en novembre ou mars, ou bien par bouturage en août. Il est également possible d’effectuer un marcottage en septembre.

Des ennemis ?

Le piéris n’est pas atteint par les ravageurs mais il est sensible au Phytophtora. Ce champignon est l’agent de nombreux mildious et pourritures racinaires. Les symptômes se traduisent par des pourritures au niveau des racines ou des brûlures sur les feuilles provoquant des nécroses. On ne connaît pas de traitements curatifs. En effet, si une plante est touchée, il vaut mieux l’arracher et la détruire puis surveiller les plantes voisines. Néanmoins, on peut appliquer un traitement préventif : éviter les excès d’eau et appliquer du mastic sur les plaies après la taille.

Un peu de botanique

Le piéris appartient à la famille des Ericacées, comme la bruyère. On dénombre actuellement une douzaine d’espèces de Pieris. Ils sont originaires d’Amérique du Nord mais aussi d’Extrême Orient et de l’Himalaya. Attention à ne pas ingérer les feuilles car celles-ci peuvent provoquer des troubles digestifs importants.

Nos coups de coeur

Pieris 'Flaming silver'

Variété particulièrement colorée. Son feuillage permanent est marginé de blanc crème.

Pieris japonica 'Forest Flame'

Le Pieris ‘Forest Flame’ est le plus populaire des pieris pour ses jeunes pousses très colorées.
Sa floraison est en panicules blancs de mars à mai. Son feuillage est vert clair et son port dressé.
Utilisez-le en massif associé aux Rhododendrons, Azalées, Caméllias … dans un sol acide et bien drainé, en jardinière ou en bac.

Terre dite de Bruyère Aquacontrol 8L Fertiligène

Cette terre dite de bruyère, contenant la formule Aquacontrol®, vous permettra de réduire la fréquence de vos arrosages de 50%, de conserver la terre humide plus longtemps et également d'avoir une meilleure absorption de l'eau.