L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Conseils de jardinage > Fiches plantes > Yucca
Fiches plantes  
Pour connaître tous les secrets des plantes de votre jardin, découvrez nos fiches plantes.

Yucca

Mots-clefs:

Le yucca est une plante du désert. C’est donc dans les régions les plus chaudes qu’il est cultivé en extérieur, dans un massif ou comme sujet isolé. Appréciant l’air sec et chaud, il a sa place dans toutes les maisons et se révèle une très belle plante en pot. Sa floraison est impressionnante, ses épis floraux couleur crème peuvent atteindre deux mètres !

Yucca rostrata

CARACTÉRISTIQUES
Origine : Amérique centrale, Antilles
Zones climatiques France : méditerranéen, océanique
Rusticité : semi-rustique
Exposition : soleil
Utilisation en jardin : massif, isolé, bac
Utilisation pour la maison : terrasse, balcon
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : blanc
Niveau de soin : moyen
Arrosage : normal
Attributs : parfumée
Utilisation : jardin
Forme des fleurs : clochette
Période de floraison : juin à septembre
Période de plantation : Toute l'année hors période de gel

Pour quel usage ?

Le yucca a plusieurs formes : vivace, arbuste ou petit arbre. Il est cultivé pour son allure unique et ses feuilles. Celles-ci sont persistantes et rigides à bord lisse, parfois très pointues et acérées, ce qui lui a valu le surnom de "baïonnette espagnole". En été, sa floraison est impressionnante, ses énormes épis dressés en cônes peuvent atteindre 1 à 2 m de haut, ses fleurs en cloche ou en coupe sont généralement blanches ou crème.
Au jardin, le yucca est mis en valeur dans un massif ou en sujet isolé. Supportant très bien la culture en conteneur, il trouve sa place sur les terrasses et les balcons. Le yucca se révèle également une belle plante d’intérieur où il ne fleurit, malheureusement, que très rarement.

Ce que le yucca aime

Le yucca aime les régions peu humides, le plein ensoleillement et les lieux chauds voire arides. Dans les régions froides, on le cultive en pot, ce qui permet de le mettre à l’abri en hiver (certaines espèces, plus que d’autres, craignent les gelées) et de le sortir en été. On lui réservera une place au sec, et de préférence en plein soleil. Cette plante est tout à fait adaptée à l’intérieur ; la température ambiante idéale pour le yucca est comprise entre 15 et 18°C. Il supporte des écarts de température allant de 5 à 30°C.

Peu d’entretien

En plein terre, le yucca ne demande aucun soin que ce soit pour la taille, l’arrosage ou l’apport d’engrais. En pot, il a besoin d’un peu plus de soins. On supprime ses fleurs fanées et de mai à septembre, on lui apporte une à deux fois par mois de l’engrais liquide pour plantes vertes. L’arrosage reste modéré (deux à trois fois par semaine), et en hiver la plante au repos ne demande que très peu d’eau, on laisse alors bien sécher la motte entre deux arrosages. Pour dépoussiérer les feuilles, on passe une éponge humide sur leur limbe, et par temps sec, on leur pulvérise de l’eau, non calcaire.
Le rempotage s’effectue à la fin de l’hiver. Le yucca étant parfois difficile à sortir du pot, on ne renouvelle alors que la terre de surface, sur environ un tiers de la hauteur du pot : c’est ce qu’on appelle le surfaçage.

Yucca malade ?

Les feuilles du yucca se dessèchent ? Ce phénomène est tout à fait normal, le yucca renouvelle ainsi son feuillage. Lorsqu’elles sont tout à fait sèches, arrachez-les.
Attention aux cochenilles, ces petits insectes piqueurs et suceurs de sève qui affaiblissent très vite le plus vigoureux des arbres. Vous les reconnaitrez facilement : les insectes s’enferment dans une carapace brune ou sous un feutrage blanc, au dos de la feuille contre la nervure principale et excrètent un miellat qui finira par attirer des champignons. Pour s’en débarrasser sans produit chimique, trois solutions : se procurer son prédateur naturel, la Cryptolaemus, une coccinelle australienne noire à points blancs ; utiliser un piège à mâles (attirés par des phéromones, ils se trouvent collés sur le piège) ou encore un mélange à pulvériser composé à parts égales de bière, d’alcool à brûler et de vinaigre (traitement à réserver aux feuilles les plus coriaces !).
Le feuillage du yucca est décoloré, son vert vire au gris argenté, de petites toiles d’araignée se forment au bout des feuilles ? Votre yucca est attaqué par des araignées rouges. Ces acariens détestent l’humidité, nettoyez la plante à grande eau. Et adoptez quelques coccinelles rouges, elles sont très friandes de ces acariens, comme des pucerons qui eux aussi peuvent se propager sur la plante.
Le botrytis peut aussi s’attaquer au yucca, il s’infiltre par les blessures de la plante et marque ses feuilles de taches rondes et brunâtres. Pour lutter contre ce champignon, il faut supprimer les feuilles basses les plus atteintes et dégager les racines – ce parasite aime les endroits confinés et humides. Si malgré cela, le développement du parasite ne semble pas régresser, le recours à la bouillie bordelaise à la mi-mars peut s’imposer.

Un peu de botanique

De la famille des Agavacées ou Liliacées, le genre Yucca compte environ 40 espèces, originaires des zones arides d’Amériques du Nord. Il est aussi communément appelé l’"arbre de Josué", ce nom lui aurait été donné par les Mormons, lors de leur traversée du désert de Mojave. Les branches du yucca levées vers le ciel leur auraient rappelé l’histoire de Josué, dont l’armée gagnait la bataille contre les Amalécites tant que Moïse gardait les mains en l’air.