L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Conseils de jardinage > Fiches plantes > Rhododendron
Fiches plantes  
Pour connaître tous les secrets des plantes de votre jardin, découvrez nos fiches plantes.

Rhododendron

Que planter dans cette partie du jardin presque toujours à l’ombre ? Pourquoi pas des rhododendrons ? Il en existe de toutes les tailles, de toutes les couleurs et pour tous les usages. Du sujet isolé au groupe aligné, le rhododendron décore de son abondante floraison et de son feuillage coloré le jardin, ainsi que les balcons et les terrasses en bac.

Rhododendron 'Germania'

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 1,2 m
Largeur à maturité : 1 m
Zones climatiques France : océanique, moyen, continental
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal, terre de bruyère, riche en humus
PH du sol : neutre, acide
Humidité du sol : normal, humide
Exposition : soleil, mi-ombre
Utilisation en jardin : massif, sous-bois, isolé, bac
Utilisation pour la maison : terrasse
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Couleur des fleurs : rose cerise
Période de floraison : avril-mai
Période de plantation : Toute l'année (hors gel)
Niveau de soin : moyen
Arrosage : normal à humide
Utilisation : jardin
Fruits : aucun
Saison d'intérêt : printemps

De toutes les tailles…

Plante de terre de bruyère et de sous-bois, le rhododendron est un arbuste qui se décline dans toutes les tailles. Nain, il sera parfait pour des bacs et pots fleuris, trouvant facilement sa place sur les balcons et les terrasses. Géant (15 m de haut), il garnira de sa floraison généreuse et longue : massif, sous-bois, bordure, haie, en sujet isolé et même bord de mer (à plus de 250 m du rivage). Il trouvera aussi sa place dans un jardin de montagne en sol non calcaire.
Le rhododendron est décoratif autant par ses bouquets de fleurs aux couleurs vives, que par son feuillage. Les espèces alpines ont des feuilles minuscules, alors que celles des climats doux et humides dépassent 60 cm de longueur. Il existe des espèces à feuilles persistantes d’un vert sombre vernissé comme le rhododendron des Alpes, Rhododendron ferrugineum, d’autres semi-persistantes ou caduques comme le cultivar Rhododendron 'Furnival’s Daughter', leurs feuilles pubescentes changent parfois de couleur en automne ou en hiver.

Des fleurs à n’en plus finir

Le rhododendron offre au jardinier une floraison massive, de toutes les couleurs (sauf le vrai bleu). Ses fleurs en bouquet sont unies, bicolores, voire multicolores, parfois tachetées ou marginées. Elles sont aussi de différentes formes : en tube, en entonnoir, en cloche, en trompette ou presque plate. Qui plus est, chez certaines espèces elles sont parfumées.
En climat tempéré, les différentes espèces de rhododendron échelonnent leur floraison de la fin de l’hiver jusqu’au début de l’été. Sous des climats plus chauds, les rhododendrons sont en fleurs toute l’année avec un pic au début de l’automne.

Ombre et acidité

Le rhododendron est très rustique, capable de résister à des hivers rigoureux, jusqu’à -40°C pour le rhododendron du Canada Rhododendron canadense. Son exposition favorite est la mi-ombre, mais certaines espèces tolèrent le soleil si celui-ci n’est toutefois pas brûlant. Il aime aussi être à l’abri des vents violents.
On plante le rhododendron dans un sol sableux nettement acide, frais, léger et bien drainé. Les jardins n’ayant pas une terre acide doivent-ils faire un trait sur ce bel arbuste ? Pas du tout, car il est tout à fait possible de planter un rhododendron dans son jardin même si le terrain est calcaire ou neutre. On peut, par exemple, lui créer une plate-bande : dans un grand bac (bien plus large que profond !) enterré dans le sol et rempli au deux tiers de terre de bruyère et d’un tiers de terre franche non calcaire. Le rhododendron s’y plaira durant de nombreuses années, et la culture en bac et en pot est également la solution pour un petit jardin ou un balcon.

Des racines sensibles

Ses racines se développant en surface, le rhododendron n’est jamais enterré très profondément. Le système racinaire se développe en éventail et reste compact. Les rhododendrons n’ont donc pas de racine principale qui s’enfonce profondément dans la terre pour puiser eau et nutriments. Cette absence de racine-pivot fait du rhododendron un arbuste facilement transplantable et cultivable en bac, mais elle rend la plante plus fragile aux gelées, aux chaleurs et aux sols détrempés.

Quelques gestes simples

Le rhododendron demande peu d’entretien. On peut se contenter de supprimer les fleurs fanées et de raccourcir les rameaux qui dépassent. Lorsque la plante commence à vieillir, une coupe sévère du tiers ou de la moitié de la longueur de ses rameaux lui donnera un coup de jeune. L’arrosage doit être un réflexe si le sol est sec, et particulièrement lors de la floraison. Le rhododendron apprécie les sols frais ; une fraîcheur optimisée par un paillage d’écorces de pin à son pied. Ce paillage protégera aussi les racines qui pourront s’étendre. Dans un sol pauvre, on peut apporter un engrais ‘spécial terre de bruyère’ en mars.

Rhododendron malade ?

Un rhododendron ne fleurit pas si son sol est trop riche en azote – il privilégie alors les feuilles – ou s’il est arrosé trop copieusement durant l’été. Une petite sécheresse de sa terre, un ‘stress’, est nécessaire pour induire la floraison du rhododendron. En régions humides, le rhododendron est plus sensible aux maladies et aux attaques d’insectes, il est donc important de le planter en sol bien drainé. La chlorose, jaunissement des feuilles, est fréquente en terre lourde ou calcaire, ou si le rhododendron est enterré trop profondément.
Ses ennemis sont les charançons, qui mangent le bord des feuilles et dont les larves dévorent les racines, et les araignées rouges, qui décolorent le feuillage et qui construisent de petites toiles d’araignée au bout des feuilles. Leurs prédateurs naturels (carabe pour le premier, coccinelle pour le second) s’en occuperont. L’oïdium, cette poussière blanche sur les feuilles, peut être éradiqué par une pulvérisation de lait écrémé dilué, une solution bio et économique. Le "tigre du rhododendron" fait partie de ses ennemis attitrés, mais cet insecte qui picore les feuilles, ne fait pas de très gros dégâts.
Le mildiou peut s’attaquer au rhododendron. C’est le champignon Phytophtora cactorum qui en est responsable. Il laisse sur les feuilles de grandes taches brunes, il s’attaque aux racines et entraine la nécrose des tiges et des rameaux. Le développement de ce champignon est favorisé par l’humidité et des températures douces (20°C). De plus le Phytophthora se propage par voie aérienne. Les solutions sont : l’arrachage ou la destruction des plantes atteintes et la désinfection et mise en quarantaine des sols contaminés et des plantes sensibles durant 3 mois et dans un rayon de 10m. Pensez également à bien nettoyer vos outils après utilisation pour éviter de contaminer d’autres plantes.
Le rhododendron est, avec le camélia et le magnolia, une plante sensible au Pestalozzia, un champignon aux effets dévastateurs. Il entraine une défoliation complète de la plante. Défoliation qui peut être stoppée par des fongicides de synthèse, à pulvériser sur la plante. De l’engrais ‘Spécial terre de bruyère’ apporté régulièrement à la plante permet d’éviter l’apparition du champignon.

Un peu de botanique

De la famille des Ericacées, le genre Rhododendron compte plus de 800 espèces des plus variées, arbustives ou franchement arborescentes, caduques, persistantes ou semi-persistantes. Il est originaire du sud de la Chine, de la région de l’Himalaya, du Japon et de l’Amérique du Nord. Il est divisé en trois groupes horticoles : les Azalées, les espèces tropicales (Rhododendron ‘Vireyas’) et les ‘vrais’ rhododendrons (les espèces des climats tempérés, les espèces alpines et les rhododendrons arctiques). Rhododendron, de rhodo rose et dendron arbre, signifie littéralement "arbre à roses".

Nos coups de coeur

Rhododendron yak 'Silberwolke'

Port dense et bien arrondi, compact, idéal pour les petits espaces. Floraison très abondante.

Rhododendron nain 'Elisabeth'

Le rhododendron 'Elisabeth' se pare de grandes clochettes rouge sang d'avril à mai. Comme tous les rhododendrons, son feuillage reste somptueux toute l'année.

Rhododendron 'Wilgens ruby'

Variété ancienne, produisant de grosses fleurs rouge cerise, d’une couleur complètement uniforme.