L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Conseils de jardinage > Fiches plantes > Laurier-palme
Fiches plantes  
Pour connaître tous les secrets des plantes de votre jardin, découvrez nos fiches plantes.

Laurier-palme

Mots-clefs:

Son feuillage persistant et sa croissance rapide font du laurier-palme un bon arbuste de haie. Très résistant, il se plaira dans tous les jardins où il jouera le rôle de bordure ou de rideau de verdure. Il pourra aussi joliment compléter un massif.

Prunus laurocerasus 'Rotundifolia'

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 3 m
Largeur à maturité : 2 m
Zones climatiques France : méditerranéen, océanique, moyen, continental
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal, sableux, terre de bruyère, riche en humus
PH du sol : neutre, acide
Humidité du sol : normal, sec
Exposition : soleil, mi-ombre
Utilisation en jardin : massif, haie, isolé
Couleur feuille : vert
Feuillage : persistant
Période de plantation : octobre à avril
Niveau de soin : facile
Arrosage : normal
Utilisation : jardin
Fruits : aucun
Saison d'intérêt : printemps, été, automne, hiver
Couleur des fleurs : blanc
Période de floraison : mai

Au jardin

Le laurier-palme est un arbuste dense et compact qui formera au jardin massif, bordure, haies taillées, haie antibruit (car c’est un très bon isolant phonique) et rideau de verdure de 2 m. En sujet isolé, il pourra atteindre assez vite jusqu’à 15 m de haut s’il n’est pas taillé. Il pourra être planté dans un jardin de bord de mer, à plus de 250 m du rivage. Il est rustique jusqu’à -20°C et le plus résistant des persistants.
Le laurier-palme doit son nom à la ressemblance de ses feuilles avec ceux du laurier : grandes, oblongues, vert foncé et lustrées.
Vers la fin du printemps (avril-mai), de longues grappes de fleurs dressées couvrent l’arbuste de blanc. Elles seront remplacées par de petites baies rouges, puis noires. Non comestibles, ces fruits rappellent des cerises, d’où la seconde appellation du laurier-palme : le laurier-cerise.

Bien installé et bien taillé

Le laurier-palme se plaira au soleil ainsi qu’à mi-ombre, bien à l’abri du vent. Un sol ordinaire lui conviendra parfaitement, il doit être frais et bien drainé. Le laurier-palme tolère les sols calcaires. On le plantera en automne en apportant à ce moment de l’engrais à la terre de jardin.
On lui applique une taille au printemps et à l'automne pour contenir la pousse vigoureuse, on en profite pour égaliser les branches sortant du rang. En hiver, on taille près du tronc pour éviter un dégarnissage du centre. De préférence, on utilise des cisailles ou un sécateur. Evitez le taille-haie, à cause des grosses feuilles du laurier-palme, il ferait de la charpie de ses feuilles qui, mal coupées ou déchirées se dessècheront.

Laurier-palme malade ?

Les pucerons, petites bêtes vert clair, se voient à l’œil nu, sous les feuilles, près des nervures. Pour vous en débarrasser de manière bio, pulvérisez de l’eau savonneuse, ou un mélange eau et huile d’olive qui en plus, nourrira votre plante. On peut avoir recours au même mélange pour lutter contre les chenilles. On peut aussi planter à proximité des plantes compagnes : capucines contre les pucerons, souci contre les chenilles.
Les feuilles du laurier-palme prennent des reflets argentés inhabituelles, les pousses et les branches se dessèchent, de petits points orange apparaissent à la surface des bois morts ? L’arbuste est sans doute victime de la maladie du plomb. Le seul remède est d’éliminer et de brûler les branches contaminées.

Un peu de botanique

De la famille des Rosaceae, le genre Prunus qui comprend les pruniers, cerisiers, abricotiers, amandiers et pêchers compte 430 espèces disséminées dans l’hémisphère Nord. Le Prunus laurocerasus, le laurier-palme, laurier-cerise ou laurier-amande, est originaire des Balkans, de la Turquie et des bords de la mer Caspienne ; il est cultivé en Europe depuis le XVIème siècle.