L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Conseils de jardinage > Fiches plantes > Bouleau
Fiches plantes  
Pour connaître tous les secrets des plantes de votre jardin, découvrez nos fiches plantes.

Bouleau

Mots-clefs:

Arbre d’agrément, le bouleau se remarque facilement par son écorce blanche unique, son port gracieux et léger et ses feuilles qui prennent très tôt une belle teinte jaune. Habitué au climat froid, il trouvera sa place dans tous les jardins de France en haie ou isolé. Les variétés naines rendent possible la culture du bouleau en bac.

Betula verrucosa 'Pendula'

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 15 m
Largeur à maturité : 15 m
Température minimale : -20 °C
Origine : Europe
Zones climatiques France : méditerranéen, océanique, moyen, continental, montagnard
Rusticité : rustique, non rustique
Composition du sol : normal
PH du sol : acide
Humidité du sol : normal
Exposition : soleil
Feuillage : caduc
Période de plantation : Toute l'année, hors gel
Niveau de soin : très facile
Arrosage : normal
Utilisation : jardin
Saison d'intérêt : printemps, été

Beau partout

Le bouleau est un bel arbre au tronc droit. Au jardin, on le plantera en sujet isolé, par groupe de 3 ou 4 ou aligné pour former une haie. Il aura aussi sa place dans un massif ou un sous-bois. Parce que les horticulteurs en ont créé des variétés naines, le bouleau est aussi cultivable en bac.
Selon l’espèce, le bouleau montrera une écorce blanc brillant, rose ou brun orangé. Son feuillage automnal qui passe du vert moyen ou pâle, au jaune vif ou doré. Sa ramure nue d’hiver décrit un tracé délicat, lui donnant un port élégant en toutes saisons.
De croissance rapide dans ses premières années, le bouleau atteint à maturité, une taille extrêmement variable selon l’espèce : de 5 à 20 m.

Peu exigeant

Le bouleau pousse naturellement dans le climat froid des plaines, il a besoin de quelques chutes de neige en hiver. Il se plait partout en France du bassin méditerranéen aux régions plus continentales en passant par le littoral et la montagne (en altitude au-dessus de 600 m). Le bouleau est rustique au centre, au nord et à l’est de la France.
Le bouleau est une espèce pionnière, ce qui signifie qu’elle est la première à pousser dans les sols les plus défavorables. Ainsi, un sol pauvre mais bien drainé conviendra parfaitement au bouleau, qui préfère même quelques fois les sols acides.
La plantation et le rempotage du bouleau s’effectue en automne. On lui réservera une exposition nord, et au soleil si celui-ci n’est pas trop brûlant en été. Les racines étant peu profondes, pensez à bien arroser l’arbre en période de sécheresse.

Bouleau malade ?

Les pucerons, ces petites bêtes vert clair qui se voient à l’œil nu, se cachent sous les feuilles, près des nervures. Pour vous en débarrasser de manière bio, pulvérisez de l’eau savonneuse, ou un mélange eau et huile d’olive qui en plus, nourrira votre plante. L’oïdium peut également s’attaquer au bouleau. Cette poussière blanche sur les feuilles est due à un champignon et peut être traitée simplement avec du petit lait ou du lait écrémé dilué : 1L de lait pour 9 L d’eau.
Méfiez-vous aussi du thrips, un insecte piqueur et suceur de sève repérable par les taches blanches ou brunes et les petits tas d’excréments qui laissent derrière lui. Supprimez et brûlez toutes les parties endommagées, puis passez la plante au jet d’eau. Cela la débarrassera des derniers parasites sur les feuilles et la tige. Enfin, s’il est cultivé en bac, rentrez le bouleau pour éviter toute nouvelle invasion.

Un peu de botanique et de culture

De la famille des Bétulacées, le genre Betula compte 40 espèces d’arbres et arbustes à feuilles caduques, originaires d’Asie centrale, de Sibérie, de Russie et d’Amérique du Nord. Le bouleau est un arbre vénéré dans ses pays d’origine. Il a aidé au développement des populations locales, que ce soit d’un point de vue utilitaire, alimentaire ou même médicinale. Les peuplades amérindiennes fabriquaient leurs canots dans le bois du Betula papyrifera et faisaient du papier de son écorce, d’où ses deux appellations courantes : bouleau à canots et bouleau à papier.