L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Conseils de jardinage > Fiches plantes > Basilic
Fiches plantes  
Pour connaître tous les secrets des plantes de votre jardin, découvrez nos fiches plantes.

Basilic

Petite plante au feuillage très odorant, le basilic est la star des aromates en cuisine. Adapté à la culture en pot, il trouve sa place tant à l’extérieur dans le jardin qu’à l’intérieur, dans la maison. Le basilic se retrouve ainsi dans toutes les régions de France. Rustique et très facile à cultiver, le basilic se mange frais, croît rapidement, et vous fournit des feuilles à l’arôme subtil toute l’année. C’est donc une bonne raison de le cultiver soi-même !

Ocimum basilicum

CARACTÉRISTIQUES
Rusticité : rustique
Hauteur à maturité : 30 à 60 cm
Composition du sol : normal, sableux
PH du sol : neutre
Humidité du sol : normal
Exposition : soleil
Utilisation en jardin : potager, bac, bordure, massif bas, isolé
Utilisation pour la maison : terrasse, balcon, veranda, intérieur
Couleur feuille : vert
Feuillage : caduc
Mois de récolte des fruits : septembre à novembre
Période de plantation : toute l'année, hors gel
Niveau de soin : très facile
Arrosage : normal
Attributs : aromatique
Utilisation : jardin et intérieur

Basilic, sans un hic !

Envie d’une plante utile pour la cuisine ? Le basilic, qui séduit par ses feuilles arrondies aux aromes délicats, est à la portée de tous ! Adapté à la culture en pot, cette annuelle à croissance rapide ne fait qu’une trentaine de centimètre, et s’étale sur autant en surface. Vous pouvez la placer dans votre cuisine, à portée de main, ou dans votre jardin, en l’associant à d’autres plantes aromatiques pour un bouquet parfumé et permanent.
Très facile à cultiver, le basilic se mange frais, et fournit ses feuilles odorantes une grande partie de l’année. C’est donc une bonne raison de le cultiver soi-même !

Planter dans de bonnes conditions

Le basilic préfère une exposition au soleil, à l’abri du vent et du froid. Il aime les terres légères, plutôt sèches, bien drainées, et suffisamment riches.

Plantez le basilic de préférence au printemps (avril-mai dans le Midi), après les dernières gelées. Dans les régions au climat doux, vous pouvez planter en automne. Au nord de la Loire, il est conseillé de cultiver le basilic en pot, en le plantant de mars à avril. Si vous voulez par la suite le planter en pleine terre, attendez mai ou juin.

Améliorez la terre d'origine avec un peu d'amendement organique (deux poignées par trou). Dans les terres lourdes (argileuses), jetez du sable grossier au fond du trou. Enterrez bien le haut de la motte. La distance de plantation conseillée est de 5 plantes par m² ou un espacement de 40 cm.

En bac, si vous voulez le cultiver avec d’autres plantes aromatiques, associez les espèces qui exigent le même type de sol, et donc la même fréquence d’arrosage que le basilic (thym, romarin, lavande, fenouil, camomille…). Une autre idée serait de créer une collection de basilic à feuillages différents, pour un massif diversifié et facile d’entretien.

Choisir la ou les variétés qui vous conviennent

Parmi les espèces les plus appréciées, on trouve les grandes feuilles vertes arrondies du ‘Basilic grand vert’, un grand classique, ou encore celles du ‘grand vert Genovese’ pour le pesto.
Pour les amateurs d’originalité, il existe bien d’autres variétés intéressantes. Le ‘Basilic pourpre’ a le même goût que le basilic commun, et présente un feuillage violet-pourpre très original. De même, le ‘Basilic fin vert’ présente de petites feuilles bien vertes, aussi odorantes, mais recourbées vers le haut et plus allongées que celles du basilic commun.
Le ‘Basilic citron’, comme son nom l’indique, ajoute un parfum de citron au goût du basilic.
Il existe aussi des variétés issues de l’agriculture biologique, sélectionnées pour leur résistance aux maladies. Parmi elles, le ‘Basilic Cannelle’, dont le parfum rappelle la cannelle et le clou de girofle. Planté entre les pieds de tomates, il renforce leur goût et les protège contre les moustiques et les mouches.

Un entretien facile

Arrosez régulièrement le basilic en été et copieusement, y compris les feuilles, lors des fortes chaleurs. En dehors de cette période, évitez d’arroser les feuilles pendant l’arrosage. Les feuilles se cueillent le matin. Si vous ne voulez pas les consommer dans la journée, inutile de les sécher, elles perdraient leur parfum. Vous pouvez en revanche les congeler.

Des ennemis ?

Le basilic est sensible à l’oïdium, aux pucerons, et à la pourriture grise.
L’oïdium, caractérisé par un feutrage blanc farineux sur les feuilles, et la pourriture grise reconnaissable à son duvet gris sur les boutons floraux et les fruits. Ces maladies peuvent être favorisées par une mauvaise aération (respectez les distances de plantation), un surdosage d’engrais, et des écarts de température trop importants entre le jour et la nuit. Appliquez du purin de prêle ou une décoction d’ail en été.
Agissez dès l’apparition des premiers pucerons. Rien de tel qu’un mélange eau-huile d’olive pour vous en débarrasser et nourrir votre plante.

Une plante royale

L’Ocilum basilicum, de la famille des Lamiacées, tire son nom du grec Basilikos, qui signifie « Plante Royale ». Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le basilic est originaire d’Inde, où on le considérait comme une plante sacrée, uniquement réservée à l’offrande aux dieux.
Il s’est propagé en Asie et en Egypte il y a plus de 4000 ans, où on lui découvrit des propriétés antibactériennes et conservatrices efficaces pour la momification. Le basilic conquit ensuite Rome et Athènes, où il y fut considéré comme le symbole de la fertilité, une herbe royale uniquement cueillie par le basileus, selon des rites particuliers.
C’est seulement plusieurs siècles plus tard que le basilic arriva en Europe méridionale, puis au 16e siècle, en Angleterre et aux Etats-Unis.
Appelé aussi "pistou" dans le Midi, le basilic est de nos jours très utilisé dans la cuisine méditerranéenne. Son utilisation s’étend plus généralement à toutes sortes de plats (pizza, pâtes, salades, etc.) ou de boissons, comme le Basilic Martini, le jus de tomate basilic, la pêche basilic, etc.
L’ "herbe aux sauces" est aussi reconnue pour ses nombreuses propriétés médicinales comme antioxydants, apéritives (qui stimule l’appétit), digestives, toniques ou antiseptiques.

Vos sujets préférés du moment