L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Conseils de jardinage > Fiches conseils > Tailler les groseilliers
Fiches conseils  
Tous les conseils de jardinage à suivre pour réussir votre potager, entretenir votre jardin et vos plantes d'intérieur.

Tailler les groseilliers

La taille du groseillier est indispensable pour assurer une bonne production de fruits, des grappes plus grosses, faciles à récolter et un port compact et non envahissant.

Sachez que les rameaux qui produisent du fruit sont ceux de 1, 2 ou 3 ans. Les rameaux de plus de 3 ans produisent moins. De plus les groseilliers trop touffus produisent moins.Éliminez le vieux bois, et les rameaux les plus âgés pour renouveler la ramure. Le but est de dégager le cœur et de rajeunir la touffe chaque année. Profitez-en pour équilibrer l’arbuste et donnez-lui une forme de gobelet évasé, bien dégagé au centre.

La taille du groseillier s’effectue courant février par temps doux. La première année, les rameaux portés par la bouture sont taillés à 2 yeux, ils fourniront 2 nouvelles pousses. La deuxième année, ces 2 pousses ainsi que les rejets de la souche sont taillés à 3 yeux, pour obtenir finalement une touffe de 10 à 12 branches en 3ème année. Épointez chacune de ces branches et raccourcissez toutes les ramifications secondaires à 30-40cm du sol, pour favoriser le développement de nouvelles tiges.Tous les 5 ans, rajeunissez les branches principales en les coupant à ras, ou bien au-dessus d’un gros bourgeon tourné vers l’extérieur.

Suivez nos conseils en vidéo sur la taille du groseillier

Les groseilliers ont tendance avec les années à produire énormément de branchages. Les premières années, vous récolterez beaucoup de fruits, mais au bout de 4-5 ans, l'arbuste s'essouffle et la production chute.
Pour maintenir une bonne production de groseilles d'année et année, pratiquez une taille régulière des branches.

Le but de la taille est d'éclaircir le cœur de l’arbuste, de donner plus de place aux grappes pour se développer, faciliter leur récolte, et resserrer le port de l'arbuste afin de faciliter la pose de filets (contre la gourmandise des oiseaux).
On distingue du vieux bois (âgés de plusieurs années) et du bois jeune (de l'année dernière), l'écorce est plus fine sur ce dernier. On élimine autant de vieux bois que de jeune. On ne garde au final qu'entre 8 et 15 branches principales, appelées aussi branches charpentières. L’idéal est de garder autant d'anciennes branches, qui vont produire beaucoup de fruits cette année, et de nouvelles qui repartent de la base et qui vont produire dans les années à venir.
Commencez par éliminer les branches qui sont trop grandes et trop chétives, les branches sèches. Supprimez les branches du centre de l'arbuste, pour permettre à plus de lumière de pénétrer. Coupez les branches qui partent vers l'extérieur, pour donner au final, à l'arbuste un port plus dressé.
Utilisez pour le début un coupe branche en bec de perroquet, et éliminer toutes les branches qui semblent au premier coup d’œil en trop. Coupez-les à la base. Poursuivez au sécateur, pour atteindre les branches inaccessibles au coupe-branche. Et éliminez toutes les petites branches superflues et mal placées.
Pour finir, raccourcissez les branches charpentières gardées d'un tiers de leur longueur pour favoriser la formation de grosses grappes.

Vos sujets préférés du moment