L'article a bien été ajouté au panier
Accueil > Magazine et conseils > Conseils de jardinage > Fiches conseils > Tailler l'abricotier en été
Fiches conseils  
Tous les conseils de jardinage à suivre pour réussir votre potager, entretenir votre jardin et vos plantes d'intérieur.

Tailler l'abricotier en été

Mots-clefs:

En été, l’abricotier est en feuilles, on parle d’une taille en vert. Cette taille dite de fructification vise à favoriser le développement des branches porteuses de fruits, et à optimiser la croissance et le mûrissement de l’abricot.

Pourquoi tailler l'abricotier en été ?

La taille de fructification consiste à :
- freiner la croissance de l’arbre afin qu’il concentre toute sa sève dans les fruits, et qu’il ne la gaspille pas dans la formation de nouvelles pousses et feuilles.
- renouveler les branches fructifères
- ramifier l’arbre.

Comment tailler l'abricotier en été ?

- Supprimez toutes les nouvelles branches qui ne portent pas de fruits ;
- Éliminez quelques rameaux par branche : ceux qui s’orientent vers le cœur de l’arbre, ceux qui se croisent et se touchent. Gardez les rameaux les plus horizontaux et ceux qui se dirigent vers l’extérieur de l’arbre ;
- Raccourcissez les rameaux (sans excès), pour les inciter à se ramifier.

A savoir, pour réussir une bonne taille :

- Coupez toujours au-dessus d’un œil (ou nœud).
- Pour éviter les maladies, taillez en effectuant une coupe nette, en biseau orienté à l’opposé du bourgeon.
- Finissez la taille par l’application d’un baume cicatrisant afin que les plaies de taille ne deviennent pas des portes ouvertes aux champignons et aux maladies.

Produits associés

Abricotier 'Muscat' : scion

Début juillet, le 'Muscat' se récolte et fait le plaisir de tous grâce à sa chair moelleuse et parfumée.

Abricotier 'Bergeron' : scion

Le Prunus armeniaca 'Bergeron' est un arbre de vigueur moyenne, à port demi-dressé. Il est bon producteur et donne une mise à fruit rapide.

Abricotier 'Pêche de Nancy' : taille en gobelet

L'abricotier 'Pêche de Nancy' est l'une de nos plus vielles variétés. En 1745, un amateur le découvrit à Pézenas et surpris par sa beauté et sa qualité, le greffa avec succès dans son jardin à Montceau.

Vos sujets préférés du moment