L'article a bien été ajouté au panier
  • LIVRAISON GRATUITE à partir de 300 € d'achat Plus de détails
  • LIVRAISON EN MAGASIN En mars, faites-vous livrer gratuitement dans votre
    magasin Gamm vert le plus proche
    Plus de détails
  • 1 AN DE GARANTIE sur toutes les plantes ! Plus de détails
Accueil > Magazine et conseils > Conseils de jardinage > Fiches conseils > Désherber au naturel
Fiches conseils  
Tous les conseils de jardinage à suivre pour réussir votre potager, entretenir votre jardin et vos plantes d'intérieur.

Désherber au naturel

Mots-clefs:

Existe-t-il une méthode douce pour désherber ? Voici quelques astuces et conseils pour débarrasser les petites surfaces comme les plus grandes des herbes envahissantes, sans bouleverser l'équilibre et la faune du sol et polluer son sol.

Voir la vidéo sur les mauvaises herbes : les outils pour désherber et les astuces pour les utiliser au jardin

 

Les méthodes préventives

Le mieux avant de désherber est d'éviter l'installation des mauvaises herbes. Pour cela, rien de plus simple : biner régulièrement votre terrain pour stopper la germination si vous avez un petit jardin. Sinon, commencez par biner en début de saison puis appliquez un paillis au sol quand il est encore chaud.

Eco-astuce : pour préparer un terrain en vue de la création d'un potager, récupérez de vieux tapis et placez-les directement sur le gazon à la fin de l'été. Laissez-les en place jusqu'au moment de planter. Quand vous les enléverez, vous constaterez que le terrain est presque prêt à l'emploi : ratissez par les vers de terre et exempt de mauvaises herbes.

Geste du désherbage manuel

Comment bien désherber ?

Il faut avant tout savoir de quel type de plantes il s'agit car il suffira d'arracher la partie aérienne des herbes annuelles pour les faire mourir (mourons, amarantes, séneçons et chénopodes). Alors que toute la racine des vivaces devrait être retirée sans être cassée, au risque de la voir repousser. Employez donc pour ces vivaces (orties, ficaires, renoncules rampantes, Rumex, chiendent, prêle, pissenlit) un outil adéquat (binette, désherbeur manuel) qui vous aidera à déterrer la racine pivotante sans l'abîmer.
Eco-astuce : Sur les grandes surfaces, pratiquez un faux semis. Préparez la terre comme si vous alliez semer, mais attendez 2 semaines avant le semis. Entre temps, les graines des mauvaises herbes auront levé et il ne vous restera plus qu'à sarcler pour vous débarrasser de ces jeunes pousses.

Quels outils pour désherber ?

A la main, avec un vieux couteau de cuisine ou un outil adapté. Il existe des désherbeurs écologiques manuels étudiés pour ôter les racines même profondes.
On emploiera le désherbeur thermique sur les surfaces dallées ou gravillonnées, en terrasse, et là où la terre est difficile d'accès et où déterrer est difficile. Particulièrement efficace sur les mousses, le brûleur de mauvaises herbes est un petit chalumeau que l'on passe sur la partie aérienne de la plante pour créer un choc thermique auquel la plante ne survit pas.

Eco-astuce : Versez de l'eau bouillante sur les mauvaises herbes coincées entre les dalles. Recyclez votre eau de cuisson !

Quand désherber ?

Au printemps et en été, avant la montée des plantes en graines. Laissez-les sortir et griller au soleil quelques jours puis ratissez avec soin, elles seront d'autant plus faciles à désherber. On pourra attaquer le désherbage thermique dès la fin de l'hiver. En fonction du cycle lunaire, on désherbera de préférence en lune descendante. Quoi qu'il en soit, il faut absolument éviter la mise à graine des mauvaises herbes, sinon tout votre travail n'aura servi à rien.

Photo de plantain

Prévenir toute nouvelle invasion

Une fois fait un premier désherbage "en grand", il s'agit de ne pas recommencer tous les mois, pour cela ne laissez pas la terre nue au pied et entre les plantations.
Pensez :
- aux plantes couvre-sol (sédum, lierre, véronique, heuchère)
- au paillis naturel (paille, les coques de cacao, de l'écorce, des copeaux de bois, du gravier) ou synthétique comme une toile de paillage en polypropylène.
- aux engrais verts (colza, trèfle incarnat, moutarde blanche, phacélie, sarrasin, luzerne, navette perko) : ils occuperont les plus grandes surfaces à la place des mauvaises herbes et nourriront le sol au lieu de l'épuiser.

L'éco-attitude en désherbage

En éco-jardinage, il n'existe pas de « mauvaises herbes », on parle plutôt de plantes vagabondes, aux mauvais endroits. N'oubliez pas qu'elles sont de précieuses indicatrices de la nature de votre sol, qu'elles abritent la faune sauvage, en particulier les insectes et que certaines protègent même vos cultures des nuisibles. C'est pourquoi il se révèle utile de garder un coin de son jardin en friche et de ne pas y désherber.
L'ortie fait partie de ces plantes détestées alors qu'au jardin elle peut vous rendre bon nombre de services. Une fois transformée en purin, elle se révèle un excellent engrais liquide pour vos plantes.

Eco-astuce : Les mauvaises herbes arrachées rejoignent le compost !

Les conseils en vidéo sur le désherbage au naturel

Après une période de chaleur et d'humidité, le jardinier se retrouve confronté à des adventices ou "mauvaises herbes" (ainsi appelée quand elles ne sont pas à leur place dans le jardin). Elles sont indésirables quand elles se développent entre les légumes, les concurrençant et les empêchant de croître à leur aise. L'arrachage des mauvaises herbes ne doit pas être pris comme une corvée, en effet certaines adventices peuvent rendre de grands services, comme la bourrache, une plante très mellifère, et de ce fait très appréciée des pollinisateurs, dont les fleurs se consomment (goût d'huitre) ainsi que les feuilles (goût de concombre). Les onagres ont une racine comestible, et ses fleurs ne s'ouvrent en été qu'au moment du coucher du soleil.
Les mauvaises herbes se retirent à la main, lorsque la racine part bien. Sinon, aidez-vous d'un vieux couteau de cuisine, que vous passez sous les racines pour les arracher plus facilement. Vous pouvez aussi utiliser une gouge, lorsque la racine est vraiment profonde. Ces techniques de désherbage (à la main, au couteau ou à la gouge) prennent beaucoup de temps et sont pratiquées autour des plantes potagères.
Pour désherber les espaces ouverts, on utilise la binette et le sarcloir. La binette est un outil dont la lame permet de hacher les premiers centimètres de terre. Le sarcloir a une lame beaucoup plus petite, que l'on fait glisser à 1 ou 2cm sous la surface du sol. L'inconvénient c'est qu'à force de passer ses outils sur les premiers centimètres de terre, on crée une semelle qui va empêcher les échanges gazeux et les échanges d'eau entre ce qu'il y a au-dessus et en-dessous de la semelle. La solution est de passer ensuite un petit coup de croc pour aérer le sol.
Que faire de ces mauvaises herbes arrachées ou coupées ? Utilisez ces végétaux pour alimenter le compost, ou pour en faire un paillis protecteur qui permettra de réduire les arrosages et de nourrir le sol.

Voir toutes nos vidéos de jardinage

Produits associés

Couteau désherbeur en acier trempé - Revex

Le couteau désherbeur en acier proposé par Revex, est un produit efficace pour le désherbage des mauvaises herbes jusqu'à leurs racines.

Désherbeur télescopique Fiskars

Le desherbeur écologique télescopique est une nouveauté Fiskars très attendue des jardiniers. Son grand frère est déjà un succès au jardin !

Les bases pour jardiner quand on n'y connaît vraiment rien

Ecrit sans jargon, en pensant à ceux dont les connaissances en jardinage sont nulles, voici le livre que tous les débutants attendent !

Vos sujets préférés du moment