Symbole de pureté et d’innocence, le blanc évoque la fraicheur et le renouveau du printemps. Au jardin, c’est aussi une véritable couleur qui n’a pas son pareil pour attirer le regard. Essayez, vous verrez, c’est vraiment la couleur qui se voit le plus dans un univers tout vert. Dans un petit jardin, le blanc agrandit l’espace, il donne du relief et du volume, il valorise les formes et les textures des fleurs et des feuillages. Avec le jaune, le blanc est aussi la couleur la plus lumineuse pour le jardin, avec un effet plus chic, plus reposant. Enfin, le blanc est sans conteste le meilleur atout pour éclairer les endroits ombragés.

La palette des blancs est plus riche qu’on ne pourrait le penser : blanc pur, blanc rosé, blanc bleuté, coquille d’œuf, blanc moucheté…
Selon votre choix, vous pourrez utiliser les floraisons blanches en majesté, rien que pour elles-mêmes, car elles sont vraiment somptueuses. Vous pourrez aussi les utiliser pour souligner les autres couleurs, ou pour créer une transition entre deux couleurs. Enfin, pourquoi ne pas se laisser tenter par le raffinement d’un jardin blanc, ou à tout le moins d’un massif tout blanc ?

Au printemps, profitez de la farandole des fleurs pour enrichir la palette de votre jardin. Jardin des villes ou des campagnes, grand ou petit espace, ambiance charme ou ambiance chic, vous n’avez que l’embarras du choix.

Le saviez-vous ?

Les arbustes à fleurs blanches ont souvent les floraisons les plus généreuses. C’est aussi parmi les fleurs blanches que l’on trouve les plus parfumées…
Faites-vous plaisir…le printemps est arrivé !

Le Prunus kurilensis Briljant

Les plus beaux arbustes à fleurs blanches

Les vraies stars

Certains arbustes sont si éblouissants qu’ils méritent de jouer en solo. Offrez-leur un emplacement de premier ordre pour en profiter au maximum.

Vous avez un grand jardin ?

Faites-vous plaisir avec un sujet à grand spectacle : un cerisier à fleurs, un Prunus d’ornement, dont les branches souples ploient sous le poids des fleurs neigeuses simples ou doubles, parfois odorantes. Nos chouchous : Prunus serrulata ‘Shirotae’ et Prunus incisa ‘Praecox’.
Les + des Prunus : leur beau port étalé et le beau feuillage automnal.

Le magnolia caduc à floraison précoce Magnolia x loebneri ‘Merril’ qui forme un petit arbre dressé atteignant 6–8 m adulte. Ses fleurs à 15 pétales, odorantes, légèrement citronnées, forment d’abord un gobelet qui s’épanouit en forme d’étoile.
Le + de ce magnolia : sa tolérance à un sol un peu calcaire.

Le Magnolia stellata et ses étoiles blanches

Vous avez un petit jardin ou une terrasse ?

Accueillez au choix, en pleine terre ou en pot :
Le cerisier à fleurs : Prunus glandulosa ‘Alba Plena’. Il forme un arbuste souple et évasé aux nombreuses fleurs doubles blanc pur en mars-avril. Il culmine à 1,5 m.
Le magnolia stellata, ce bel arbuste étalé de 3 m de hauteur dont les fleurs en étoiles blanches et parfumées apparaissent dès le mois de mars. Nos chouchous : Water Lily’ et ‘Royal Star’.
Le magnolia soulangeana 'Lennei Alba', un arbuste trop peu utilisé, au port érigé et compact (2 m après 10 ans). Dès mars, ses branches nues se couvrent d’une profusion de candélabres blanc pur.

Vous avez un balcon ?

Ce petit espace, souvent bien protégé des intempéries, va permettre de prolonger la beauté des floraisons.

La grande ‘tribu’ des camélias champêtres dont la floraison très précoce séduit par sa grâce, sa fraîcheur et sa belle simplicité.
Les + des camélias champêtres : leur parfum et leur meilleure tolérance au soleil que les camélias japonais plus classiques.
Nos chouchous : Cinnamon Cindy’, Christmas Daffodil’, Camelia lutchuensis, ‘Quintessence’ et Camelia transnokoensis.

Le cerisier à fleurs Prunus incisa ‘Kojou-no-mai’. Il offre un joli port tortueux et une floraison précoce qui séduit par sa profusion et sa grâce. Les fleurs semblent rose nacré de loin mais en fait, elles sont blanc pur insérées dans un calice rose foncé.
Le + : superbe coloration automnale du feuillage.

Le petit rhododendron ‘Dora Amateis’ qui fleurit dès janvier. Les fleurs blanc pur couvrent le feuillage persistant vert foncé. ‘Porzellan’, un rhododendron hybride de yakushimanum’ fleurit plus tard et offre de grosses fleurs immaculées à gorge jaune vert.

Le piéris nain ‘Prélude’ dont la floraison crème dure de mars à avril.
Le + : feuillage persistant. Jeunes pousses saumonées au printemps.

L'Exochorda 'The Bride'

Chics et simples, les bons compagnons

Ce sont tous ces arbustes qui font beaucoup d’effet lorsqu’ils fleurissent mais qui se font plus discrets le reste de l’année. Ils gagnent à être associés à d’autres plantes dans un massif ou une haie champêtres. Cela leur permet de s’éclipser et de se fondre dans un ensemble végétal une fois leur période gloire terminée.

Le cognassier du Japon (Chaenomeles) ‘Nivalis’, un arbuste caduc, épineux et bien ramifié. Ses grandes fleurs blanc pur, pleines de charme, évoquent celles des fruitiers printaniers. Elles sont suivies à l’automne de petits coings dont on peut faire des gelées.
L’exochorda, un magnifique arbuste caduc, souple et gracieux, encore trop peu connu. Sa floraison est pourtant spectaculaire. Dès la fin mars, de grandes fleurs blanc pur couvrent les rameaux joliment arqués.
Les spirées printanières dont les rameaux souples et arqués se couvrent de petits bouquets blanc pur. Nos chouchous : Spirée arguta, Spirée thunbergii et Spirée cinerea ‘Grefsheim’.
Les viornes printanières qui prennent le relais de leurs cousines hivernales rivalisant avec elles côté parfums mais offrant des boules de fleurs plus grosses. Nos chouchous : Viburnum x burkwoodii et Viburnum carlesii.

A la conquête de la 3e dimension

Les clématites précoces se montrent incroyablement florifères et promptes à coloniser le moindre support. Nos chouchous : Clematis armandii au beau feuillage persistant et à la floraison odorante évoquant la vanille, ‘Early Sensation’ et ‘Avalanche®’ dont le feuillage persistant évoque le persil et les innombrables fleurettes les marguerites !
Le jasmin officinal est plus rustique que l’on ne croit. Ses pousses volubiles s’enroulent rapidement autour du support. La très longue floraison suavement parfumée peut débuter dès la fin de l’hiver.

L'Oranger du Mexique

Conseils de paysagiste

Vos arbustes blancs donneront le meilleur d’eux-mêmes si vous leur trouvez un emplacement à la mi-ombre : ils y ont le pouvoir d’attirer irrésistiblement le regard. Jouez avec les effets de clair-obscur pour mettre en relief les textures et les formes des fleurs et des feuillages.
Près de la maison ou dans un petit espace, privilégiez ceux qui offrent plusieurs atouts: feuillage persistant, parfum, port compact… Intégrez les autres dans un massif, un bosquet ou une haie champêtre et prolongez leur intérêt en faisant grimper une petite grimpante à fleurs estivales dans leur ramure. Offrez-leur un fond vert permanent avec des arbustes et couvre-sol persistants qui valoriseront leurs floraisons immaculées.

Des associations faciles !

Côté couleurs, aucune contrainte, le blanc va avec tout : apportez une douce luminosité à vos associations harmonieuses ou tempérez un peu vos associations contrastées. N’hésitez pas à marier les floraisons blanches entre elles, dans un esprit jardin monochrome très raffiné et très prisé chez nos voisins anglais.

Les meilleures plantes compagnes :
- Fleurs et les feuillages pourpres pour jouer les contrastes : effet très chic avec les hellébore, heuchère, ophiopogon..
- Feuillages persistants en vert : laurier-tin, fougère, buis…ou en gris : armoise, santoline argentéee
- Feuillages panachés de crème ou de blanc : cornouiller, fusain japonais, houx panaché, lierre…
- Fleurettes blanches de saison : bulbes printaniers à floraison blanche, pulmonaires, violas.
- Fleurs jaunes pour des effets très lumineux : forsythia, azalées

Le Deutzia gracilis

Les bons conseils du pépiniériste

Un peu de soleil

Un bon ensoleillement suffisant pour favoriser la floraison, légèrement tamisé pour qu’elle soit plus belle. En climat froid, privilégiez les situations abritées des courants d’air froids.

Une plantation soignée

De manière générale, les arbustes choisis apprécient un sol meuble, fertile, frais en été mais bien drainé en hiver.
Pour les espèces acidophiles (camélia, magnolia, piéris, rhododendron), mélangez la terre du trou de plantation avec de la terre de bruyère enrichie d’amendement organique.

Les sujets proposés en conteneurs peuvent être plantés au printemps et en automne mais attendez la fin de la floraison pour éviter la chute des fleurs. Hydratez impérativement la motte avant plantation et défaites le chignon de racines éventuel. Offrez à l’arbuste un trou de plantation d’environ trois fois le volume de la motte. Enterrez celle-ci sous 2-3 cm de terre.

Au début, un entretien suivi

Arrosez copieusement et régulièrement les premiers étés. Certaines espèces ont des racines superficielles qui les rendent sensibles à la sécheresse (magnolia, rhodo). La solution : paillez le pied de votre arbuste avec des paillettes de lin ou des coques de cacao. Triple avantage : éviter la pousse des mauvaises herbes, maintenir le sol frais et enrichir la terre grâce à la décomposition.

Le pommier d'ornement Malus domestica Jonagold

Ensuite, quelques minutes par an !

Offrez un peu d’engrais spécifique pour arbustes de terre de bruyère ou arbustes à fleurs au début de chaque printemps.
La plupart des espèces se passent de taille hormis de nettoyage en fin d’hiver. Si vous souhaitez réduite le développement, taillez juste après la floraison.

Et la culture en bac ?

Offrez un contenant non gélif et stable, à la mesure du développement de votre arbuste, au moins 40 cm de profondeur. Vérifiez qu’il possède des trous de drainage et au besoin, rajoutez-en. Installez un lit de billes d’argile au fond du pot et plantez dans le mélange adapté à l’espèce choisie. Pas de terre de bruyère seule, elle est trop pauvre. Arrosez copieusement et paillez la surface.
Apportez de l’engrais liquide pour plantes fleuries de mars à août.
En hiver, placez la potée dans un endroit protégé des courants d’air et entourez-la avec quelques épaisseurs de voile d’hivernage (camélias, jeunes sujets…).

Texte et crédits photos : Colour your Life - La Plante du Mois