Fiche conseil

Votre amaryllis vous a offert sa première floraison, refleurira-t-elle durant les prochaines années ? Quelques étapes sont à respecter pour assurer de prochaines floraisons.

Printemps, été : le séjour à l'extérieur de l'amaryllis

L'amaryllis est fanée, vous avez coupé la hampe florale (3 cm au-dessus du bulbe) sans toucher aux feuilles.
Les beaux jours du printemps vous permettent de placer le pot à l'extérieur à l'ombre d'abord pour habituer la plante puis au soleil mais jamais brûlant ! De plus, protégez-le des vents forts. Poursuivez arrosages et apports d'engrais (tous les 15 jours).

Automne : le repos de l'amaryllis

Quand le feuillage de l'amaryllis jaunit, c'est le signe que le bulbe va entrer en repos. Dès le mois de septembre, stoppez les apports d'engrais et diminuez progressivement les arrosages jusqu'à les arrêter complétement. Déplacez alors le pot dans un garage ou un grenier. Le lieu doit être sec, frais et bien aéré. Les feuilles vont se dessécher et tomber d'elles-même.

Pour des floraisons année après année, respectez une période de repos

Hiver : la reprise de la végétation de l'amaryllis

Dès janvier, le bulbe est prêt à repartir. Sortez le pot de son lieu de repos, changez la terre en surface (ou surfaçage) : griffez et apportez un terreau neuf. Ce n'est qu'au bout de 3 ans que l'amaryllis réclamera un rempotage complet, à effectuer autour du mois d'octobre.

A savoir :
- les bulbes d'amaryllis qui ont le plus de chance de refleurir sont bien formés et sans blessure ni trace de maladie.
- Votre bulbe d'amaryllis a peut-être été forcé pour sa première floraison, il se peut que la prochaine floraison n'aura pas lieu dès l'année suivante. Ne perdez pas espoir pour autant. Oublié dans le garage, l'amaryllis pourrait à nouveau vous offrir des fleurs au bout de quelques années.

Crédit photos : Office des Fleurs