Dossier

Un jardinier prévenu en vaut deux, dit-on. Profitez de l'expérience des jardiniers plus aguerris pour éviter les attitudes qui risquent de vous faire perdre votre temps comme votre argent et de vous décourager. Le jardin peut vous apporter tant des joies…

1-Gare aux achats d'impulsion !

Évitez de craquer pour une plante (si belle et attirante soit-elle) si vous ne savez pas derechef où vous allez la placer. Correspond-elle au style du jardin, à l'harmonie générale tant au niveau de sa forme que de sa couleur ? Ne va-t-elle pas devenir trop imposante vis-à-vis du coin de jardin qui lui est dévolu? Ne manquez pas de vous renseigner sur sa taille adulte.

2-Planter hors-saison ?

Du premier point découle ce deuxième. Est-il bien raisonnable d'acquérir et de planter en période de fort gel ou, pire, juste avant la canicule ? Êtes-vous sûr, alors, de pouvoir prodiguer à votre nouvelle acquisition les soins nécessaires et en particulier les arrosages indispensables à sa bonne reprise.
En règle générale, choisissez des plantes plutôt plus petites qui s'installeront avec une plus grande facilité et, bien souvent, rattraperont en croissance les végétaux plantés en plus gros sujets. Ceci est d'autant plus tangible pour les plantations de haies, si dispendieuses.

3-Planter n'est pas un acte anodin

Une fois les plantes acquises, ne les délaissez pas dans un coin, surtout s'il s'agit de petits godets. Installez-les à demeure au plus vite. Sinon vous risquez de les voir dépérir, se dessécher ou du moins s'étioler. D'un autre côté, ne plantez pas pour autant à la va-vite. Considérez votre achat comme un investissement en l'avenir et soignez-le ainsi que les arrosages jusqu'à complète reprise.

L'arrosage est vital pour les plantes

4-Ne maltraitez pas votre sol

Le sol mérite toute votre attention. Ce matériau à première vue inerte est bien vivant et mérite respect, tout comme vos plantes. Maintenez-le propre et bien aéré. Evitez de le tasser en le piétinant. Employez les paillis de couverture pour les protéger du froid comme de la chaleur.
Lorsqu'il s'offre à une plantation, creusez un trou accueillant (au moins trois fois le volume de la motte). En terrain lourd et compact, béquillez le fond et les parois du trou que vous ferez cubique et non cylindrique. Au besoin, plantez sur une petite butte pour parfaire le drainage.

5-Plantez à la bonne distance

Un des écueils à la bonne santé des plantes est celui de l'espace vital restreint qui leur est alloué. Les rosiers par exemple détestent pousser dans les coins ombragés ainsi que toute forme de concurrence. Prenez conscience qu'une plante vivace peut s'avérer rapidement plus vigoureuse qu'un arbuste jusqu'à l'étouffer. Renseignez-vous sur les distances de plantation préconisées, sur les exigences de chaque plante en ensoleillement.
De même, les plantes mal aérées sont la proie de maladies cryptogamiques (champignons). A contrario, une plante vigoureuse et non contrariée dans son développement sera naturellement plus saine et n'attirera pas les prédateurs qui préfèrent attaquer les sujets affaiblis.

6-Les arrosages mal prodigués

Parmi les tâches d'entretien qui s'avèrent vitales et des plus subtiles à appréhender, l'arrosage est affaire d'expérience. Toutefois, évitez tout excès. Mieux vaut en général arroser peu, mais en quantité afin de constituer des réserves hydriques en profondeur, d'inciter les plantes à chercher l'eau profondément.
Prévoyez des cuvettes d'arrosage autour des nouvelles plantes et épandez des paillis pour maintenir le sol frais même en été. Toutefois, il n'est pas rare de voir des jardiniers par trop scrupuleux faire dépérir des plantes par excès d'arrosage. Là encore, de la mesure avant tout !

Pour un beau jardin, prenez le temps de l'observer...

7-Les désherbages reportés

Il est très facile de se laisser envahir par les mauvaises herbes. Le pire est de ne pas intervenir avant leur production de graines ce qui augure un avenir besogneux. En effet, les semences dispensées au gré du vent par les adventices ainsi tolérées peuvent se compter par millions. C'est tout dire. En général, plus les plantules sont petites, plus il est facile de les éradiquer. Alors, un simple passage de binette ou de croc suffit à les vaincre. Choisissez aussi le bon moment pour vous faciliter la tâche : après et non avant une petite pluie. Si vous adoptez la technique des paillages, vous vous simplifierez aussi grandement la vie.

8-Le jardin abandonné

Passez du temps à apprécier, à observer intimement votre jardin. Ainsi, vous détecterez à temps les invasions de mauvaises herbes comme celles de prédateurs. Votre réaction et parade n'en sera que plus efficace et ciblée, vos tâches ainsi limitées et simplifiées, l'emploi de produits modéré.

Philippe Ferret

J'aime !