Acer davidii

Sa feuille est le symbole du Canada, son sirop y est très réputé : l’érable est un arbre au port majestueux. Très répandu en France, il pousse dans les régions du Centre, du Nord et de l’Est. Les couleurs éclatantes de son feuillage automnal ne le font pas passer inaperçu dans les jardins : seul ou en groupe aligné.

Un arbre passe-partout

L’érable que l’on rencontre dans les avenues et les rues est l’érable plane Acer platanoides ou l’érable sycomore Acer pseudoplatanus. Il est aussi un arbre tout désigné pour le reboisement. Très imposant ou touffu, selon la variété, l’érable présentera une large couronne ou formera un massif bas en s’étalant presque au ras du sol. Planté en isolé, on profitera de son ombre et étant assez compact, il sera privilégié dans un jardin de taille moyenne.

Un arbre passe-partout

Dans des espaces plus petits, on préférera l’érable plane au port bien arrondi et aux feuilles dorées. Il supporte très bien la taille, ce qui permet de le maintenir bas (1,50 à 2 m). On l’accompagnera d’arbustes à feuillage vert foncé ou gris argenté. En alignement, il fera un brise-vent efficace. De croissance rapide, il peut atteindre jusqu’à 30 m de haut pour 8 à 25 m de large.
L’érable champêtre Acer campestre peut être cultivé en bonsaï.

Atouts de l’érable

Arbre ou arbuste, l’érable se pare de couleurs éclatantes en automne. Orange ou pourpre colorent son feuillage, cannelle et rouge son écorce. Parfois des stries longitudinales blanches, grises ou rouge cinabre marquent son tronc. Son écorce se détache par plaques ou en lambeaux qui s’enroulent sur eux-mêmes, ce qui ajoute un plus esthétique à l’arbre surtout en hiver.
Les nombreuses variétés d’érables balayent un large choix de couleurs de feuilles : pourpre, rouge écarlate, orange, jaunes, ou argentées sur le revers en automne. Chez l’érable negundo et l’érable de Drummond les feuilles sont panachées. Les petites fleurs printanières laissent place en automne à des fruits ailés : les samares. Chez l’érable cannelle Acer griseum, des fleurs jaunes en grappes pendantes sont suivies de samares velues.

Au soleil et en terre riche

De très rustique à rustique, l’érable pousse sous les climats frais et humides du Centre, du Nord et de l’Est de la France.
L’érable apprécie une place au soleil (pour une belle coloration estivale ou automnale de ses feuilles), ou à mi-ombre (pour les panachées). Et surtout à l’abri des vents violents et des abondantes pluies de printemps et d’été.
On plantera l’érable dans toute terre fertile, profonde, assez consistante, fraîche et bien drainée. Préférez un sol neutre à acide pour des couleurs automnales plus intenses. Exception faite de l’érable champêtre qui apprécie les sols calcaires.
La plantation de l’érable s’effectue au début de l’automne, dans un trou d’un mètre de côté et juste un peu plus profond que la motte. Comblez le trou avec du compost et un peu de tourbe.

Peu de soin

Comme chez tous les grands arbres, l’entretien est très réduit. Durant les deux premiers étés qui suivent leur plantation, les érables ont besoin d’être arrosés, tandis que les vieux sujets ont besoin d’un élagage de temps en temps. Dans les régions à climat rude, on protégera la souche par un paillis de feuilles. Les feuilles de l’érable sont d’ailleurs parfaites pour le compost : légères, elles se décomposent rapidement.

Erable attaqué

L’érable plane et l’érable sycomore sont sujets aux attaques de Rhytisma acerinum, un champignon plus connu sous le nom de "maladie des taches noires" ou "tache goudronneuse". Des taches à l’aspect de goudron, auréolées de jaune apparaissent de juillet à octobre sur l’arbre contaminé. Les feuilles tombent prématurément, l’arbre grandit moins bien et devient plus vulnérable aux insectes et aux champignons.
Attention aux lapins qui mordent les jeunes troncs. Protégez leur base par un grillage. Le verticillium est un champignon du sol qui s’attaque à l’érable de manière subite : dessèchement rapide et chute brutale des feuilles. Dès les premiers signes de faiblesses, coupez et brûlez les branches sèches pour éviter la propagation du mal. Apportez à l’arbre nutriments et eau, qui lui donneront la force de combattre l’infection. S’il ne peut être sauvé, coupez l’arbre et brûlez la souche. Ne replantez jamais d’érable au même endroit.

Mieux vaut prévenir

Quelques gestes simples vont vous permettre de garder votre arbre sain. Tout d’abord, pour un érable vigoureux, retirez le gazon sous la couronne et remplacez-le par une couche de 8 à 15 cm de paillis. Arrosez abondamment en période de sécheresse. Tous les ans, apportez lui du compost. Elaguez sa couronne si celle-ci est trop dense, il gagnera en aération.
Pour limiter les risques de propagation de maladies, ramassez les feuilles mortes et brûlez les. Ne les utilisez pas pour le compost si votre érable a déjà eu à souffrir d’une attaque de champignons.

CARACTÉRISTIQUES
Hauteur à maturité : 6-8 m
Largeur à maturité : 10 m
Origine : Chine
Zones climatiques France : méditerranéen, océanique, moyen, continental
Rusticité : rustique
Composition du sol : normal
PH du sol : neutre, acide
Humidité du sol : normal, humide
Exposition : soleil, mi-ombre
Utilisation en jardin : isolé, alignement
Couleur feuille : vert
Feuillage : caduc
Période de plantation : toute l'année hors gel
Niveau de soin : facile
Arrosage : abondant
Utilisation : jardin
Saison d'intérêt : printemps, été, automne, hiver
Couleur d'écorce ou chaumes : gris