Le beau feuillage persistant et surtout l’extraordinaire floraison des rhododendrons rendent ces arbustes de terre de bruyère particulièrement attrayants. Très variés en taille comme en coloris, ils peuvent tout aussi bien égayer une terrasse que former un massif qui éclairera un coin ombragé du jardin. L’entretien en est assez simple, dès que leur emplacement leur convient. Ils dureront dans ces bonnes conditions quelques décennies !

Entretien du rhododendron

Entretien du rhododendron au printemps

Le rhododendron fleurit au printemps, une somptueuse et généreuse floraison, rose au cœur blanc pour l’espèce type des rhododendrons Yak (yakushimanum, petits rhododendrons issus de l’île Yakushima au japon).
Une fois cette floraison terminée, généralement vers mai juin, il est possible de supprimer les fleurs fanées, plus dans un souci esthétique que pour veiller à la santé de l’arbuste qui produit peu de graines. C’est à la main, et non avec un sécateur, que vous accomplirez cette tâche, en effet vous risqueriez de couper trop bas, supprimant du même coup les futures tiges qui donneront l’an prochain les hampes florales. Il vous suffit d’attraper la fleur fanée et de tourner jusqu’à ce qu’elle se détache d’elle-même. Profitez-en pour enlever les feuilles qui ont pu sécher.

Le printemps est la bonne période pour la taille de formation de votre jeune rhododendron, elle se réalise dès le départ de la végétation. La première année, vous pouvez tout simplement pincer les extrémités, cela forcera l’arbuste à se ramifier. Sinon la taille se pratique au-dessus d’une feuille. Par contre certaines espèces ont naturellement un port arbustif, ils ne pourront pas former un buisson quoi que vous fassiez. Préférez les conduire sur un tronc principal.
Une fois adulte, si vous trouvez que votre rhododendron n’a pas une silhouette harmonieuse, il est temps de le rééquilibrer, mais les rhododendrons buissons n’ont que peu besoin d’être taillés une fois adultes. Lorsqu’ils sont âgés, ils peuvent être trop dégarnis ou inesthétiques, vous pouvez, en début de printemps, les rabattre à 1 m du sol, mais il faudra patienter au moins 3 ans avant une nouvelle floraison.
Cette période d’après floraison est celle où se prépare la floraison prochaine, c’est donc à ce moment là qu’un apport d’engrais organique sera effectué, à raison d’une poignée par pied. Vous pouvez également utiliser un engrais spécifique pour les plantes acidophiles.
Intégrez le à la terre en griffant légèrement la surface.

Les rhododendrons ont un système racinaire très superficiel, c’est pourquoi il est interdit (!!) de biner ou de bêcher autour du pied.
Les vidéos des experts
Entretien du rhododendron

Entretien du rhododendron en été

Paillez votre rhododendron au pied pour maintenir la terre fraîche et arrosez le 2 à 3 fois dans le mois, toujours avec de l’eau de pluie. Pourquoi ne pas planter des petites annuelles, qui ombreront son pied et apporteront de la couleur après la floraison ?
En pot par contre, il faudra arroser régulièrement afin que le substrat ne se dessèche jamais.

La multiplication du rhododendron se réalise par bouturage, en choisissant des tiges qui n’ont pas fleuri. Sélectionnez des rameaux semi-aoûtés d’une bonne dizaine de centimètres et enlevez toutes les feuilles de la partie basse. Enlevez l’écorce sur quelques centimètres et installez-les dans un substrat très léger, que vous maintiendrez humide. Une fois enracinés, vous les mettrez en godets. Vous pourrez les planter au printemps suivant, si leur système racinaire est assez important.

Entretien du rhododendron

Entretien du rhododendron en automne

Les rhododendrons arborescents se taillent en entretien tous les 2 ans. Les petites branches basses sont supprimées, pour conserver les branches principales.
Le début de l’automne est propice au marcottage : couchez au sol une branche basse, dont vous enlèverez les feuilles (celles qui touchent le sol). Vous ferez une petite incision à l’endroit qui peut être enterré dans du compost humide. Le reste sera tuteuré. Il faudra attendre 2 ans avant que la marcotte soit enracinée, vous pourrez à ce moment là la séparer du pied mère et la planter.

Entretien du rhododendron en hiver

Le rhododendron est très rustique mais vous pouvez quand même protéger son pied des variations de températures brutales par un épais paillage.
N’enlevez pas la neige des rhododendrons, elle forme une efficace couche isolante.