Fiche conseil

La taille du buis est incontournable ! Cet arbuste persistant se pliera à toutes vos envies, adoptant n'importe quelle forme !

Arbuste très accommodant, le buis ne nécessite aucune intervention particulière pour bien se développer.
- Apportez un bon engrais complet au printemps.
Attention ! Les buis sont très sensibles aux désherbants qui provoquent une décoloration durable du feuillage.
- Les buis nécessitent un arrosage abondant. Évitez toutefois l’eau stagnante surtout s’ils sont plantés en pot. Dans les régions aux étés chauds et secs, rependez un paillis organique (mulch d'écorce, paillette de lin…) pour un meilleur résultat.
- Plantés en pot, les buis ont besoin d'être rempotés régulièrement. Pour cela, préparez un mélange de terreau et de terre de jardin et placez-y votre buis.

Astuce : pour rajeunir un vieux sujet dont la taille n'a pas été assez régulière et suivie et qui présentent des formes désordonnées, rabattez sévèrement. Si vous hésitez, pourquoi ne pas le tailler à la japonaise en sculptant les touffes ?

Taille du buis

- Taillez les jeunes pousses deux fois par an, en mai et en septembre pour respecter la forme des bordures ou des topiaires. Les buis supportent une taille sévère de rajeunissement en mai, mais pensez à bien fertiliser et à pailler le sol ensuite pour éviter tout dessèchement.
- Pour le tailler en boule, commencer par le bas, tout en remontant, faites tourner les ciseaux en suivant la forme. Terminez par le dessus de la boule.

REMARQUE : Utilisez des cisailles à lames courtes pour une meilleure précision du travail. Pour une coupe plus nette, préférez les cisailles à main. Et désinfectez toujours vos outils pour éviter toute infection ou contagion.

Maladies du buis

Vous avez l'impression que votre buis se dessèche de l'intérieur ?
Pas d'inquiétude, il n'est pas malade. Il a juste besoin d'un bon rempotage s'il est planté en pot. Sinon, la terre est peut-être trop compacte ou trop humide. Les principaux ennemis du buis sont les psylles et les mouche du buis (Cécidomyie) pour les insectes et les rouilles pour pour les maladies cryptogamiques.

Quels sont les symptômes ?
Pour la rouille, de petites tâches huileuses de couleur brune apparaissent sur la face inférieur des feuilles. Pour les insectes, on voit clairement qu'ils sont présents sur la plante : petits asticots oranges et feuilles cloquées s'il s'agit de la mouche du buis ou alors larves blanches, cireuses et aplaties pour les psylles.

En ce qui concerne la lutte, pulvérisez du purin et des décoctions de prêle contre la rouille ou bien si les psylles envahissent vos plantes. Vous pouvez aussi laisser faire la nature car ils ont de nombreux ennemis. Les mouches sont plus problématiques : il faut brûler les parties atteintes, ne pas les mettre sur le compost et éviter de replanter de suite au même endroit. Un bon paillis peut éviter la ponte des adultes près des racines.

Crédit photos Colour your life

J'aime !