L'arrosage est le geste le plus important dans la culture du basilic. Maintenez le sol toujours légèrement humide. Vaporisez même son feuillage lors de fortes chaleurs et mettez-le à l'ombre.

L’arrosage est primordial, il ne faut pas pour autant noyer les racines ! Ne laissez pas le sol s’assécher entre deux arrosages, maintenez le sol légèrement humide. Apportez régulièrement des apports d’engrais : engrais organique pour plantes aromatiques, plus souvent s’il est cultivé en pot (1 fois par semaine).
Lors de fortes chaleurs, vaporisez le feuillage et ombrez légèrement.

Maladies du basilic

Si vous respectez les conditions de culture, peu de maladies sont à craindre. Sous serre, veillez toujours à aérer régulièrement, à supprimer toutes mauvaises herbes dedans comme aux alentours extérieurs. Attention aux pucerons, mildiou et pourriture grise qui se développent en atmosphère confinée.
Ainsi si le substrat de culture n’est pas suffisamment drainant, le basilic peut souffrir de pourriture au niveau de ses racines, c’est la fusariose.
Si le basilic est exposé à un soleil brûlant, ses feuilles se marquent de jaunâtre.

Le basilic parfume de nombreux plats !

Récolte des feuilles de basilic

Vous pouvez commencer à récolter les feuilles de basilic 2 mois après le semis. Vous pouvez les faire durer jusqu’à l’automne, si vous le rentrez dans une pièce fraîche et bien éclairée avant les premières gelées.
Cueillez les feuilles le matin de bonne heure et utilisez-les rapidement. Conservez des feuilles de basilic pour l’hiver en plaçant au congélateur.