Le panais, ce légume ancien, se cultive facilement. Semé au début de l'année, il se récolte en mai, et se conserve durant tout l'hiver en terre ou en cave.

Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter, au printemps, un engrais riche en azote, à effet rapide pour stimuler la croissance des panais.

Maladies du panais

Le panais est sensible aux attaques de l'altise (mouche blanche mordant les cotylédons, tiges et premières feuilles, se propageant quand le temps est sec et chaud), de la mouche du chou (des larves blanches attaquent la racine), au mildiou et à la rouille (champignons se développant par temps humide et chaud). Pour éviter la propagation de ces nuisibles, pratiquez la rotation des cultures, le panais ne doit pas revenir sur la même parcelle avant 3 ans. Cultivez avant des légumes-feuilles et des engrais verts, et après des légumineuses (haricot, pois), courgette, tomate, et des salade qui profiteront des restes d'azote dans le sol.

Récolte du panais

La récolte peut démarrer au plus tôt en mai (4 mois après le semis), toutefois le panais se conservant très bien en terre, n'arrachez les pieds qu'au fur et à mesure de vos besoins. Vous pouvez également arracher tous les pieds après la première gelée et les conserver en cave.
NB : La saveur du panais est plus sucrée après un coup de gel.