L’oignon blanc se récolte au printemps, l’oignon de couleur (jaune ou rouge) en été et se conserve durant l’hiver.

Les cultures d’oignons doivent être maintenues propres : binez entre les rangs pour supprimer les mauvaises herbes et aérez la terre. Inutile d’arroser et de pailler. L’arrosage n’est à envisager que par temps très sec, et seulement si la récolte n’est pas prévue dans les 3-4 semaines.
Vous pouvez fertiliser les oignons de couleur avec un engrais riche en azote, lors de l’éclaircissage puis un mois plus tard, lors du binage.

Maladies des oignons

Si les conditions de culture ne sont pas respectées, les oignons peuvent souffrir de maladies cryptogamiques : le mildiou, la rouille et la pourriture (botrytis ou sclérotiniose). Les feuilles ou le bulbe sont alors touchées, un feutrage apparait. C’est le signe que la terre de culture est trop humide ou trop acide, ou que la fumure est trop fraîche. Remédiez rapidement à ces défauts, arrachez les bulbes atteints pour éviter toute propagation de la maladie.
De même, la rotation des cultures doit être respectée, la culture d’oignon sur une même parcelle ne doit pas être reproduite avant 4 ans. Si vous ne respectez pas ce délai, il y a fort à parier que la mouche de l’oignon s’y installera. Dans ce cas, vous observerez sur les racines des larves blanches, que ce soit au stade semis ou durant la culture. Détruisez rapidement tous les bulbes contaminés.

L'oignon est un condiment incontournable de la cuisine

Récolte des oignons

Les oignons blancs se récoltent au printemps, d’avril à juin et selon les besoins. Ils ne se conservent pas donc consommez-les rapidement. Pour prolonger les récoltes, semez des variétés de précocité différente.

Les oignons de couleur (jaune et rouge) se récoltent en été, de juillet à septembre, par temps sec. Attendez alors que leurs fanes sont complètement desséchées, couchées sur le sol. Arrachez-les à la fourche-bêche et laissez-les ressuyer sur la terre une à trois journées sèches et ensoleillées, sinon faites-les sécher à l’abri. Entreposez-les pour l’hiver soit dans des cagettes soit en botte, les feuilles tressées, suspendus dans un lieu abrité et sec.