Fiche conseil

Les groseilliers à fruits craignent la chaleur et la sècheresse. Qui plus est, il craint les attaques de champignons, réclamant un traitement d'hiver. Cela n'empêche pas que le groseillier produit généreusement ces grappes de fruits rouges et sucrées.

A savoir : le groseillier se multiplie par bouture en sec. Lisez notre fiche conseils et visionnez la vidéo sur la bouture du groseillier

Maladies du groseillier

Champignons et insectes sont susceptibles de causer des dommages à vos groseilliers. Optez dès le début de leur culture pour la prévention de ces maladies. Notamment, pulvérisez un produit d’hiver pour détruire cochenilles et acariens sous leurs formes hivernantes. Et si votre arbuste a déjà subi des attaques de champignons, appliquez chaque année un traitement préventif !

Pour en savoir plus, consultez notre fiche sur les maladies du groseillier à fruits

 

Récolte du groseillier

Commencez à récolter les fruits lorsque ceux-ci sont bien colorés et qu’ils se détachent facilement de leur support. Attention aux épines sur le groseillier à maquereau. Pour faciliter la récolte, taillez très clair (en laissant beaucoup d’espace entre les branches) ou formez le groseillier sur tige.

Comptez 3 à 4 kg par pied de groseillier à maquereau, 5 à 8 kg par pied de groseillier à grappes.

J'aime !