Fiche conseil

Désherbez régulièrement entre les rangs d'échalotes. Dosez bien l'arrosage pour éviter sécheresse et pourriture. Récoltez les échalotes en une fois !

Binez régulièrement autour des échalotes pour éviter la concurrence des mauvaises herbes. Il vous faut maintenir la terre propre et fraiche au moins jusqu’à la formation de bulbes en début d’été.
L’échalote est capable de supporter un régime sans eau (sans excès), et en effet, n’arrosez au printemps que si le temps est à la sécheresse absolue.
L’échalote se passe d’engrais, bannissez tout particulièrement les engrais azotés. Par contre, un apport de phosphore et de potasse est toujours le bienvenu, sous forme de cendre de bois par exemple.

Maladies des échalotes

Les bulbes d’échalote craignent particulièrement l’excès d’humidité, qui entraîne leur pourrissement. En prévention, plantez-les sur de petites buttes de 15 cm de haut, l’eau en excès s’évacue alors plus facilement. Surveillez particulièrement vos bulbes d’échalote en période chaude et humide, un risque de mildiou sur le feuillage et de pourriture des bulbes est plus à craindre. Si des pieds devaient en être atteints, éliminez-les rapidement de la plantation et pulvérisez de la bouillie bordelaise.

Autres maladies susceptibles apparaître sur votre culture d’échalote : la mouche de l’oignon qui attaque le bulbe, fait jaunir et affaiblir les jeunes plants. Vous remarquez la présence d’asticots autour des racines, et les bulbes se décomposent. Pour lutter contre la mouche de l’oignon, agissez de manière préventive : respectez la rotation des cultures en évitant notamment de cultiver sur le même terrain des échalotes à moins de 3 ans, ainsi que les plantes de la même famille (poireau, ail, oignon).
Si, à partir du mois de juin, vous observez des feuilles rongées en longues bandes, vos échalotes subissent une attaque de criocère de l’oignon. Ramassez à la main les insectes adultes sur et sous les feuilles : il est reconnaissable à sa carapace rouge et ses pattes rouge et noir.

Enfin, la pourriture blanche peut arrêter la croissance de la plante, faire jaunir les feuilles qui sèchent et s’affaissent. Prenez garde lors de la plantation à ne pas trop enterrer les bulbes.

Récolte des échalotes

La récolte des échalotes s’effectue en une seule fois vers mai pour les plantations d’automne, en juillet pour celles de fin d’hiver. A l’aide d’une fourche-bêche, arrachez les touffes lorsque les feuilles jaunissent. Laissez-les sécher sur le sol, au soleil pendant 1 ou 2 jours, puis mettez-les à l’ombre pour favoriser leur conservation.
Débarrassez-les de leur terre et rentrez-les dans un local sec, sombre et bien aéré. Vous pouvez les mettre dans des filets.
Vous pourrez les conserver jusqu’au printemps suivant, sauf pour l’échalote grise qui ne se conserve bien que jusqu’en novembre-décembre.
NB : récoltez vos échalotes sitôt mûres car elles ont tendance à pourrir aux premières chaleurs.

J'aime !