Fiche conseil

Le crocus est une jolie vivace qui ne demande que peu d’entretien, quelques petites tâches à accomplir suffisent pour combler ses besoins et vous offrir une éclatante floraison à l’entrée de l’automne.

Le crocus d’automne : un entretien simple

- Laisser les bulbes de vos crocus d’automne en place plusieurs années leur permettra de se naturaliser dans une pelouse ou une rocaille et ils finiront par former une belle touffe compacte.- Comme souvent, supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure aide à l’apparition de nouvelles fleurs.
- Attendez le dessèchement total des feuilles avant de les couper.
- Le crocus est très résistant aux maladies et aux parasites, par contre les rongeurs, les écureuils par exemple, raffolent de ses bulbes fraîchement plantés. Vous pouvez protéger ceux-ci avec du grillage.
- Placez un paillis organique (écorces, paille naturelle) au-dessus des bulbes, il les protégera du froid durant l’hiver, apportera de la matière organique et évitera la concurrence des mauvaises herbes.
- Une fois les fleurs disparues, un apport de potasse pourra se faire, de la corne séchée par exemple, ou bien de la poudre d’os.

À ne pas faire

- Il faut surtout éviter de tondre leur feuillage : laisser celui-ci se faner va permettre au bulbe de se régénérer. Il fleurira d’autant plus l’année suivante.
- Le crocus a horreur d’avoir les racines dans l’eau, veillez donc à ne pas trop l’arroser, voire même à ne pas l’arroser du tout !!
- Il ne faut pas arroser à l’aide d’une pomme d’arrosoir ou autre qui pourrait mouiller les fleurs.
- Surtout pas de fumier frais comme fertilisant, cela conduirait au pourrissement des bulbes et racines de vos crocus.

La division du crocus d’automne

Le crocus est une plante à corme. Contrairement au bulbe qui est un bourgeon souterrain, le corme est une tige, qui se multiplie en émettant de nouveaux cormes.
C’est lors du repos végétatif que vous pouvez diviser les cormes de crocus, après la floraison et le jaunissement du feuillage. Vous avez juste à déterrer les cormes avec une fourche bêche et à séparer les petits cormes du corme mère, pour les replanter aussitôt.

J'aime !