Les agrumes réclament des arrosages et des apports d'engrais différents selon qu'ils sont plantés en pleine terre ou en bac, qu'il soit en extérieur sur la terrasse ou en intérieur.

- Donnez un engrais spécial pour agrumes en trois fois, avant la floraison, en juin avant l'éclaircissage des fruits, et en septembre pour favoriser leur grossissement.
- En automne, améliorez le sol avec des matières organiques.
- Au printemps et en hiver les arrosages d'agrumes doivent être copieux. Les plantes rentrées en orangerie seront au contraire peu arrosées.

En appartement

L'atmosphère sèche ne correspond pas vraiment aux exigences des agrumes : évitez absolument la proximité d'un radiateur. Une cuisine ou une salle de bains bien éclairée apporte une humidité bienfaitrice à condition de couper le chauffage lorsqu'il n'est pas nécessaire. Renouvelez l'air quotidiennement mais en évitant les courants d'air qui dessèche la motte et les feuilles. Vaporisez régulièrement le feuillage de votre plante surtout si l'atmosphère de votre appartement est très sèche. Nettoyer les feuilles à l'aide d'une éponge afin de retirer la poussière qui peut finir par asphyxier la plante. Le calamondin est un des agrumes qui se cultive le plus facilement en appartement.

En terrasse

Les conditions de culture des agrumes sont plus délicates : le pot doit être plus grand que dans le cas d'une culture en intérieur, pour pouvoir affronter les rigueurs du climat. Les agrumes aiment avoir le ciel sur la tête, un balcon couvert ne sera donc pas idéal. Abritez vos plantes des vents qui peuvent dessécher la motte ou malmener les fruits. La proximité d'un mur sombre qui absorbe la chaleur et la restitue ensuite pendant la nuit est particulièrement propice. En hiver, protégez le pot et les racines avec de la laine de roche et enveloppez la plante avec un voile d'hivernage. Laissez sécher la motte entre deux arrosages abondants, et intervenez en fin de journée lorsque le soleil ne risque plus de griller le feuillage. Arrosez également le feuillage en insistant sur la partie inférieur des feuilles. Pendant l'été, une surveillance accrue de la plante permettra de détecter d'éventuels parasites et de traiter à temps, dès les premiers symptômes.